Guérir du Candida ... ensemble !

Version complète : Candidose aigue ou chronique ?
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2
Après avoir lu plusieurs articles, j'en arrive à me demander comment savoir faire la différence entre candidose aigue et chronique...

A 3 ans, j'ai eu des traitements antibiotiques récurrents et j'ai développé une candidose aigue avec des symptômes caractéristiques. Plus tard, vers 20 ans, j'ai retrouvé ces mêmes symptômes qui ont peu à peu dégénéré pendant 5 ans. J'en déduis que je suis donc actuellement dans une nouvelle phase aigue de la maladie.

Entre les deux, j'imagine avoir été en phase chronique puisque mon système digestif devait être sensible et probablement encore envahi de levures. Et que c'est pour cette raison que j'ai rechuté.

Pourtant, j'ai du mal à concevoir qu'on puisse rester dans une période aigue de la maladie si longtemps (> 5 ans). J'en avais donc conclu que j'étais devenue malade chronique puisque ça fait maintenant 23 ans que les premiers symptômes sont apparus...

Mais pourtant, je n'ai aucune analyse sanguine allant dans le sens d'une chronicité ! Pas de tartarate, aucune intolérance alimentaire.
Et pourtant, j'ai énormément de symptômes qu'on attribue à la candidose chronique ?!

Est-ce qu'on peut considérer que j'ai grandi avec les levures et que mon corps réagisse différemment que d'autre face à cet hôte devenu néfaste ? Comment savoir si mes candida albicans sont ou non parvenus à la forme mycélium ?
Bonjour Dine,

La candidose chronique dure toute la vie. La candidose aigüe s'exprime par des symptômes, tandis qu'en dehors de cette phase, il n'y a plus de symptômes (pour simplifier, parce que le passage de l'un à l'autre est progressif). En dehors de la phase aigüe, la candidose est en veilleuse, mais ne demande qu'à se transformer en phase aigüe si l'on ne respecte pas l'abstinence de sucre et de pain.

Si la phase aigüe dure si longtemps chez toi, c'est que soit (ce ne sont que mes hypothèses) la candidose est mal soignée (cocktail de médicaments et de compléments alimentaires inadéquat ou régime alimentaire inadéquat), soit qu'il y aurait autre chose en plus de la candidose.

A ce sujet, d'autre avis seraient intéressants.
Ok, je comprends alors la différence aigue/chronique. Et dans mon cas, il est fort à parier qu'il s'agit d'une candidose mal soignée puis que cela ne fait que 3 mois que je suis diagnostiquée.

La formation de mycélium n'a donc rien à voir avec le fait d'être aigue ou chronique, je suppose.

C'est assez compliqué ! Merci pour ces explications Smile
J'essaie de traduire ce que le Dr Besson dit dans son livre : "Je me sens mal, mais je ne sais pas pourquoi, la candidose chronique, une maladie méconnue", 3e édition) : le candida peut se présenter sous différentes formes, la forme champignon n'étant que la forme la plus évoluée.

Si je me risque a une comparaison : si l'on a cueilli une cèpe dans la nature, ce n'est pas parce que le cèpe n'est plus visible que le mycélium, sous-terrain, n'existe pas. L'année suivante si les conditions environnementales sont optimales, le mycélium va se développer et c'est sur ce développement que le cèpe pourra pousser. Le mycélium est donc permanent.

Si l'on veut combattre le candida, il faut s'attaquer directement à lui, mais également modifier le milieu dans lequel il a proliféré pour empêcher le mycélium de se développer. Ainsi le candida ne pourra plus se développer (le candida, non pathologique, existe dans le corps humain et y est même nécessaire).
Oui, je suis d'accord. Si l'on ne s'attaque pas aux mycéliums mais uniquement aux levures en surface, on ne peut pas être tout à fait débarrassé de la maladie.

Mais ma question serait alors de savoir : Comment savoir si l'on en est au stade mycélium ?
Puisque justement, le Dr Besson semble distinguer les 2 (levures/ moisissures) comme étant deux stades différents de la maladie.
On est tous et toujours au stade mycélium ! Mais le mycélium peut être réduit ou plus développé. C'est pourquoi Besson prescrit toujours, avec le traitement anti-candidose et encore 9 mois après la fin du traitement, la prise des isopathiques Sanum (qui réduisent le mycélium).

Quant à savoir si le mycélium est en stade de développement minimal ou maximal, je n'ai pas de réponse générale. Par contre je sais que chez moi, lorsque le mycélium se développe, cela se manifeste par une mycose entre les doigts de pieds (bon système d'alerte lorsqu'on connait le mécanisme !).
Aaah ! D'accord Smile
Plus il y a de manifestations cutanées, plus on peut considérer qu'il y a de mycéliums.

Pour ma part, j'ai des plaques sensibles sur le cuir chevelu et de l'infection rapidement aux ongles des orteils et des doigts. Cela reflèterait donc l'état de propagation des levures.

Merci pour ces précisions, c'est plus clair comme ça !
Sur ce sujet, tu peux encore lire ces pages :

Vaincre la candidose par Simon Martin
Qui est le candida albicans ?
si je résume on ne guéri pas d'une candidose?
Et donc après une phase aigue on doit juste le stabiliser? en faisant toujours attention à son alimentation? donc à vie on ne pourra plus manger de sucre, chocolat, pâtisseries, alcool etc???
Bon je suis intolérante à la levure donc à moins d'une guérison les pizzas, hamburgers, pains sont proscrits...
Oui, tu as bien compris. Il faut juste supprimer le sucre (et les produits industrialisés qui contiennent des sucres ajoutés, pâtisseries, viennoiseries, beaucoup de sauces tomates industrielles, etc.) et le pain (qu'on peut remplacer par des galettes, du pain des fleurs sans sucres ajoutés).

Regarde le post de ma présentation où j'ai eu une idée, soumise au Dr Besson et que j'applique.
Pages : 1 2