Guérir du Candida ... ensemble !

Version complète : RECHUTE ET DOUTES
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour,

Après 10 mois de régime et de prises de compléments, j'ai voulu faire une pause dans la prise des compléments alimentaires (mais pas dans le régime). Alors que mes symptomes avaient bien diminué, ils se sont mis à réapparaitre fortement, pire qu'avant. Du coup, je me mets à douter et je me questionne. Faut il prendre ces compléments toute sa vie? 
Finalement, avant, il y avait une sorte d équilibre (meme mauvais) qui se serait rompu avec le régime et la prise de compléments? Avant c était très dur , mais maintenant c est encore pire.
Est ce normal? Quelqu un a t il eu ce problème? 

Merci pour vos réponses.
Bonjour,

Oui, c'est fréquent. La candidose, comme bien des maladies, s'installe tranquillement au fil des ans, imprègne peu à peu vos tissus et vos organes, et votre corps s'adapte au fur et à mesure. C'est la même chose qui arrive aux fumeurs quand ils s'arrêtent après des années de dépendance : ils toussent comme jamais, se raclent la gorge, leurs gencives ressaignent, et ils regrettent presque parfois leur geste. En réalité, le corps était anesthésié depuis longtemps et ne disait plus sa souffrance... Généralement, c'est provisoire mais pas toujours... Tout dépend de l'avancée de la maladie.
Quant à dire qu'il vaut mieux ne rien faire, c'est selon... La crise est douloureuse et parfois tout simplement définitive. J'ai moi-même regretté de m'être occupée du candida au départ : ce qui n'était que des symptômes de surface s'est mis à devenir une candidose très expressive et généralisée (diarrhées sanglantes, hépatite à répétition, etc). Le régime faisait que le moindre écart devenait un calvaire et les compléments provoquaient une réaction d'herxheimer systématique. Pour tout vous dire, j'ai souvent regretté moi-même cette démarche.
Comme j'ai été traitée à la méthode dure (j'ai un déficit immunitaire sérieux compensé par des perfusions mensuelles d'immunoglobulines tous les mois ad vitam, ce qui se rapproche d'un sida avancé), c'est-à-dire neuf mois continus de triflucan à très forte dose en plus du traitement de base de mon déficit (avec, au demeurant, une belle réaction d'herxheimer pendant les deux premiers mois), j'ai fini par me retrouver complètement "désenfumée" de cette candidose avancée et je mène mon petit bonhomme (enfin ma petite bonne femme) de chemin avec une candidose superficielle à présent, sans régime particulier (mais avec une alimentation kousmine et bio et très équilibrée + de l'exercice quotidien de type yoga et qi gong + quelques mois par an de prise de probiotiques et compléments alimentaires verts tels que moringa, chlorella, spiruline, ainsi que toute l'année de la vitamine D3 dont nous sommes tous ou presque en carence permanente).
J'espère que mon témoignage, si personnel soit-il, vous sera utile.
Bien cordialement,

Lola