Guérir du Candida ... ensemble !

Version complète : La candidose n'existe pas !
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3
Bonsoir tous,

Je lance un sujet au titre accrocheur, car j'ai vu un gastro-enterologue cet après-midi qui ne m'a pas du tout pris au sérieux...

Alors tout d'abord, la sur-prolifération de candida n'arrive que chez les sidéens et les cancéreux ( même discours que mon généraliste). Aurait-on tous une maladie grave que l'on ignore ?

Je montre alors les résultats de ma copro, avec la presence d'éléments mycéliens, il m'a dit que c'était normal car tout le monde en avait ! Je lui dis que là c'est la forme pathogène, et il me dit que c'est un candida quelque soit la forme, point barre. J'ai tenté de lui dire qu'entre 2005 et 2006 j'ai fait 3 copro et qu'aucune n'avait de candida, et il m'a sorti un rapport médical pour me faire lire que le candida est tjs présent dans les selles. Presque qu'en gros ça n'existe pas, le candida c'est normal, la forme mycélienne aussi ( même que ça n'existe pas d'abord).

Pareil pour le déséquilibre acido-basique.... Et j'ai même pas osé parler de la porosité intestinale....

Aucun médicament, aucune écoute....

Donc voilà, on ne m'a pas prise au sérieux, malgré mes résultats et mes symptomes. Je suis dégoutée, j'ai juste envie de pleurer....
Audrey,

Malheureusement tu risques de rencontrer beaucoup de spécialistes avec ce genre de discours. Un diplôme de médecine et des études longues n'offrent pas forcément un désir de recherche et d'ouverture d'esprit.

Le gastro-entérologue que j'ai vu l'autre jour m'a conseillé de manger du lait et des céréales le matin alors qu'il venait de voir mes analyses d'intolérances à la caséine du lait (grosse intolérance en plus !) et me diagnostiquer un colon irritable et présentement irrité ! hahaha Allez, on va tous manger ce qu'on ne tolère pas pour aller mieux Big Grin

Il faut hélas que tu tries les informations et faire des tests toi même. Tu peux aussi aller voir un naturopathe, homéopathe ou un autre praticien des médecines alternatives. Il t'écoutera, car il a normalement une formation "ouverte d'esprit" et te conseillera avec des méthodes douces.

Je te souhaite beaucoup de courage Heart ce forum est super pour soutenir le moral, il y a toujours quelqu'un pour répondre à tes questions et jamais personne pour se moquer de toi (sauf amicalement biensûr Big Grin )

A bientôt bises
Moi, mon médecin m'a donné l'adresse d'un psy qu'il connaissait :-) C'est dire.
oh ben je crois que c'était pas loin Confused
Je pense qu'il faut un peu désarmoçer tout cela, au risque de tomber dans une parano de la candidose, comme l'on peut en rencontrer à ce jour, concernant la maladie de Lyme, les métaux lourds et autres ...

La candidose est révélatrice d'un problème mais n'est pas toujours LE problème.
Je m'explique ... si vous avez dans votre maison des moisissures ou des champignons, c'est vrai qu'il est intéressant dans un premier temps de les supprimer
Mais il faut aussi réaliser que s'ils sont là, c'est que le terrain est favorable.
On incrimine souvent le sucre, ce qui est vrai est ... Faux
il y avait moins de candidose dans les années 80 et pourtant nous consommions 3 fois plus de sucres.


Beaucoup de médecins préconisent de déstresser ou éventuellement voir un psy .... sont ils tous fous ces médecins ??

Oui ... et non, on peut obtenir d'excellents résultats en utilisant par exemple l'EFT sur une candidose ! Pourquoi ?
Tout simplement comme pour un régime alimentaire ! le fait de changer son hygiène de vie mentale et/ou physique, va modifier le terrain, donc donner des résultats.

N'est pas plus facile parfois de s'attaquer à une candidose que de remettre en question son comportement, son couple, son boulot, sa famille ....

Bref, est-il préférable de faire une grosse pathologie ou une maladie dégénérative, plutot que d'avoir une candidose que nous pouvons voir comme le voyant STOP sur le tableau de bord de notre vie ?
Entre2O,

Oui et non. Je traîne mes symptômes depuis quasiment 20 ans.

- J'ai pratiqué la méditation zen pendant 1 an, ça été le bonheur psychologique mais mes symptômes n'ont pas reculés d'un seul pouce. J'avais le sourire dès le matin, mais mon corps était toujours aussi mal, je passai outre.

- Par contre, à chaque régime santé que j'ai entrepris, 3 mois après, les résultats ont été là. En ce moment, depuis 4 mois, c'est régime anticandida+GS et bien les résultats sont une fois de plus là. Je ne saute pas au plafond non plus, mais ça fonctionne, lentement, mais ça fonctionne. Et ma dépression est vraiment amoindrie, ma concentration s'améliore, j'arrive à lire sans trop me fatiguer etc.

Ma petite théorie simpliste du moment :

- Le corps (nutrition) agit sur le mental (revient à s'éloigner des sirènes de la consommation (céréales, lait, sucreries)) (pas dans l’intérêt des industriels)
- Le mental agirait sur le corps (peut être une théorie inventée par les lobbies industriels pour qu'on continue à consommer du Coca/Mc Do, mais si on déprime c'est notre faute, on a un mental de loser et une bonne méthode Coué nous fera oublier nos symptômes pourvu qu'on continue à manger leurs produits)

Donc le mental qui agit sur le corps, oui, mais de façon vraiment limité d'après mon expérience perso.
Tu oublies une clef essentielle ..... l'émotionnel Rolleyes

Ensuite dire que le mental et/ou l'émotionnel n'agissent que très peu sur le corps physique, je pourrais en plus de 25 ans de soins prouver le contraire.

A mes yeux, cela est du 50/50, il faut donc jouer sur les 2 tableaux.
Cependant je connais également des personnes qui se sont limitées à faire un régime comme par exemple le régime du Dr Seignalet en ayant de très bons résultats.

Cependant (d'où mon pseudo ..Entre deux eaux) si j'ai pu également constater que pour certains cela était devenu une sorte de ... religion ..
Alors que par exemple Taty Lawers sans vraiment critiquer le régime Seignalet, obtient également de très bons résultats et pourtant elle prone le lait cru.

Bref je ne veux pas dire que tout est dans la tête ni tout dans le physique, cependant vous pouvez remarquer autour de vous des personnes qui mangent comme des cochons, qui ont un moral d'acier et qui feront surement des centenaires.
Comme vous pouvez remarquer le teint parfois blafard de certains extremistes alimentaires dans les magasins BIO Confused

Je pense donc qu'il est nécessaire de trouver le juste milieu et c'est pour cela que je fais souvent l'avocat du diable, car la voie du milieu me semble la plus adaptée Shy

En tout cas, dans la pratique, quand on est bien malade, il nous reste vraiment peu de force à investir :

- Par expérience, en maladie et dépression, je n'ai jamais pu méditer correctement ni voir un psy, beaucoup trop demandeur en énergie, épuisant.
- Par contre, faire un régime savamment dosé (avec compensation édulcorants : stévia, xylitol), j'ai toujours réussi à tenir suffisamment longtemps pour avoir des améliorations tangibles.

Donc, pour moi, avec un organisme au bout du rouleau et le peu de ressources qui lui reste, un ordre s'impose :
- Régime anticandidose/GS puis une fois quelques forces retrouvées parfaire le travail avec une thérapie du mental

L'inverse a toujours échoué chez moi, en tout cas. Et j'ai 20 ans de régimes santé/périodes de remise à la méditation etc. derrière moi.

Mais chacun son corps et son psychisme, on est tous différents.

En effet chacun son cheminement ...
par contre je vois plus souvent des patients qui ont du mal à suivre un régime car ils le subissent contre une contrainte, et qui préfèrent faire des sèances de psycho-énergétique tranquillement chez eux, afin de retrouver moral et motivation pour enfin aborder un régime qui peut souvent être contraignant au niveau social, familial voire professionnel ...
J'aime bien votre petit débat Wink

@entre2o : ici-même pas mal de membres ont du mal à commencer un régime parce qu'ils le vivent comme une forte contrainte psychologique : "mais je n'ai plus le droit de manger ce que je veux ?". Dans ce cas-là (et même dans tous les cas), un travail sur l'émotionnel et le psychologique peut permettre un déclic pour avancer. D'ailleurs, si tu as le lien vers le papier qui dit qu'on consommait 3 fois plus de sucres dans les années 80, je suis assez curieux. Si c'est vraiment le cas, je pense qu'on les tolère beaucoup moins bien, notamment à cause d'une flore intestinale affaiblie par de bonnes doses d'antibiotiques, de pesticides, de métaux lourds et d'autres joyeusetés.

D'un autre côté, et c'est là que je rejoins Hedo, le travail sur l'émotionnel je l'ai fait pendant des années, puisque je pensais au départ que la clé de mes problèmes était là. Pourquoi, alors que je mangeais comme tout le monde, que je faisais du sport, que je n'abusais de rien, est-ce que je souffrais de symptômes bizarres ? Tout devait venir de ma tête, forcément !.

Mais bon après un an ou deux d'allers-retours chez divers osthéos, kinés, psys, homéopathes, kinésiologues (je ne vous met pas tout ça dans l'ordre, mais vous voyez bien l'esprit), j'ai commencé à être frustré par le manque de résultats.

Quand j'ai découvert la rapidité des résultats que donnaient mes changements de régimes alimentaires, ça a fait tilt. Je crois ce qui fonctionne Wink

Maintenant je ne dis pas que parce que le régime fonctionne il faut oublier tous ses problèmes et les enterrer. Mais de là à dire que ces derniers sont à la source de tout notre mal être... A un moment j'ai décidé d'arrêter de me plaindre de tout ce qui n'allait pas dans ma vie et de prendre ma santé en main, notamment en changeant de régime, et curieusement ça a commencé à aller mieux.

Par contre je pense qu'il est important d'avoir un suivi avant, pendant, et après le régime anti-candida (GS / Seignalet, à vous de voir), parce que c'est difficile à tenir, et que les résultats en dents de scie dont parle Hedo peuvent être frustrants.

@Audrey : ton gastro a le discours classique des médecins qui ne sont pas au courant du problème. Oui, tout le monde a le Candida. C'est pour ça que les candidoses sont si difficiles à diagnostiquer... sauf chez les sidéens et les cancéreux chez qui c'est tellement évident (muguet oral, notamment) que les médecins ne peuvent plus l'ignorer.

Max
Pages : 1 2 3