Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Bonjour
#1
Bonjour,

Je me présente, j'ai 30 ans, je suis maman d'un petit garçon de 5 mois et depuis quelques temps je me demande si je n'ai pas un "candida généralisé"...

J'ai toujours souffert de mycoses vaginales répétées que je soignais avec des traitements d'appoint sans trop m'y intéresser. Je me disais que ça faisait partie de moi tout comme l'angoisse et la tendance à la déprime.

Lors de mon allaitement, on m'a diagnostiqué une mycose mammaire qui a été un véritable frein car je dois bien l'avouer ce fut très douloureux au point que j'ai préféré y mettre un terme plus rapidement que prévu.

Je n'avais jamais entendu parlé de ce problème et j'ai donc décidé de me renseigner un peu plus. Je suis tombée sur plusieurs sites dont le vôtre et pour moi il n'y avait pas de doute. Je dois être bourrée de candida: mycoses vaginales à répétitions, angoisse ++++, quelques insomnies, mycose mammaire, tendance à être très fatiguée (je ne vous parle pas de l'allaitement et de la grossesse (j'avais 2 petites bêtes à nourrir Tongue), libido en berne.

Je suis persuadée d'avoir un tempérament acide, propice au développement de ce mal du XXIème siècle

Néanmoins, n'est-ce pas un peu une maladie "fourre-tout"?? J'ai l'impression qu'on peut tout y mettre.

Comment faites vous pour suivre ce régime? Je suis persuadée des vertus de l'élimination du gluten mais ça me parait très compliqué à suivre...
Comment faîtes-vous?? Entre mon boulot, mon bébé et mon couple, je ne suis pas sûre d'y arriver

Je remercie les personnes qui auront eu la patience de lire mon histoire
Répondre
#2
Bonjour Mimi,

Bienvenue ici. J'espère que vous trouverez les réponses aux questions que vous vous posez.
Je vais déjà tenter de vous apporter ma petite contribution :

Si vous trouvez l'éviction du gluten trop fastidieuse, vous pouvez déjà envisager une simple réduction :
- garder la consommation de produits courants (pain, produits aromatiques tels que moutarde, sauces du commerce) ; il faudra simplement préférer le pain complet, semi complet ou intégral et privilégier les produits de la filière bio ;
- mais oublier les pâtes et le riz blanc pour leur préférer riz complet ou semi-complet, sarrasin, polenta, millet, quinoa, qu'il faudra prévoir à chaque repas, accompagnés de légumes variés en bonne quantité
-introduire enfin, si ce n'est déjà fait, les légumineuses et les oléagineux de façon régulière dans l'alimentation.
Ces simples précautions alimentaires vont déjà faire beaucoup, à condition de réduire au maximum la consommation de produits sucrés et de ne consommer comme sucres ajoutés que le sucre complet (rapadura), le miel et le sirop d'agave.

Ensuite, si vous pensez avoir une mycose "généralisée" (ça n'existe que chez les grands malades mais je vois ce que vous voulez dire), c'est qu'elle s'est forcément développée d'abord dans les intestins. Pré et probiotiques sont donc nécessaires pour rééquilibrer la flore. Il faut alors consommer quotidiennement des aliments en contenant : yaourts, chou de la choucroute, cornichons et autres produit lacto-fermentés, kéfir de lait et kéfir de fruits, Kombucha, bananes, pommes...

Ces petites modifications peuvent déjà beaucoup vous surprendre en termes de résultats. Au-delà, le site contient toutes les informations nécessaires pour tenter le régime strict, qui exclut alors certains aliments que je vous recommande. Ce qui pourra être votre étape suivante : il faut savoir respecter ses limites.
Personnellement, je ne suis pas adepte du régime strict (il se révèle parfois trop violent selon le profil santé qu'on a) et je préfère des changements intelligents et durables, même si modérés. D'autant que vous avez une petite famille et qu'il faudra forcément prendre en compte votre entourage (faire deux repas tous les jours, un pour les autres et un pour soi, ce n'est pas gérable très longtemps) et les nécessités caloriques de votre statut de jeune mère.

Voilà, j'espère avoir apporté ma petite contribution sans avoir trop "pollué" vos bonnes intentions et même, au contraire, en ayant pris en compte vos limites personnelles et actuelles. Après ces premiers changements, vous pourrez trouver que le régime strict est quand même faisable, lorsque quelques premières bonnes habitudes auront "contaminé" durablement toute votre petite famille. Cela vous rendra moins "marginale" face à eux...

Bonne résolutions à vous et au plaisir de vous apporter d'autres réponses si vous jugez mes conseils propres à vous aider,

Lola

PS : il n'y avait vraiment pas besoin d'avoir de la patience pour vous lire. Je fais souvent beaucoup plus long que vous. Wink
Répondre
#3
Salut Mimi,

je suis venue à soupçonner le [undefined=undefined]andida [/undefined]par des symptômes vaginales en premier lieu (mycoses à répétitions ou insoignables).
Puis est venue avec l'allaitement, une mycose mammaire. J'ai allaité trois ans mon fils, et cette mycose n'est apparue que dans la 3ème année.
Puis sont venus des symptômes buccaux et aussi au niveau des paupières inférieures. Je n'ai aucun problème intestinal.

J'ai une question :
"Quels étaient les symptômes de ta mycose mammaire ? Dans mon cas, aucun médecin ne me l'a confirmée. On m'a plutôt dit qu'il s'agissait d'une conséquence de l'allaitement long - ben oui c'est forcément la mauvaise mère abusive. Bref."

Merci et bienvenue à toi

Delphine
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)