Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
J'ai guéris de mes mycoses récidivantes, voici mon parcours
#11
Féminin sacré
Merci féminin sacré pour ton témoignage sincère et aussi sans tabous Heart .
Je vois qu'en effet, tu te trimballe un lourd package en terme de blessures avec les hommes, qui explique probablement pourquoi les mycoses, cystites, kystes ovarien...se sont cristallisés dans ton corps physique Angry . Il y a de quoi avoir de la colère!!!
Ton témoignage démontre bien à quel point les maux physiques, les maladies ne viennent pas de l'extérieur comme par magie, par un coup de malchance comme on tous tendance à le croire au début, mais qu'en fait une somme de conflits et de blessures du passé (colère, trahison, abandon, rejet...) viennent peu à peu, bloquer l'énergie et se cristalliser dans le corps, et un beau jour, alors que "consciemment" on l'impression que tout cela est derrière nous, et même d'être parfois en paix avec notre passé, les symptômes physiques se déclenchent, jusqu'à temps que l'on "transmute" tout ce négatif en amour, en lumière..
Tout le monde hérite de blessures, que ce soit par son héritage transgénérationnel (mémoires de ses ascendants, parents, grands-parents...), ou par les blessures héritées de sa propre histoire. Il n'y a pas forcément besoin que ce soit de grosses blessures (genre viol ou autre), mais la manière dont on les reçoit sont perçues, interprétées comme des violences, même si souvent l'intention de la personne qui nous les a envoyé n'était pas de nous blesser.
Tu as fait déjà un très beau travail de prise de conscience et tu peux t'en féliciter!! Smile
L'isopathie est une première démarche nécessaire, qui probablement pourra t'aider et aura le mérite de te donner de l'amour (et tu en a grand besoin mais je comprends que tu œuvres déjà pas mal dans ce sens! bravo à toi!! continue ainsi!!). Je pense que dans ton cas il est aussi important que tu ailles faire des démarches pour toutes tes blessures, pour les libérer et t'aider à y mettre de l'amour...comprendre qu'il n'y a pas de victime, pas de coupable, mais que des héritages biologiques par les histoires de vie...Ceux qui nous ont blessé l'on fait parce qu'ils ne pouvaient faire autrement et n'ont probablement pas eux même reçus l'amour nécessaire pour agir autrement.
Le pardon, est en effet est une vaste question et surtout un vaste concept. En réalité, c'est surtout à nous que nous devons nous pardonner, d'avoir de la rancœur, du ressentiment, de la colère envers un autre....Et je sais oh combien c'est difficile....!! Je suis en plein travail moi aussi!! C'est difficile car nous sommes tous des égos surpuissants avant toute chose! ...avant de percevoir notre partie lumineuse que nous avons tous en nous.
Peut-être que la "restitution symbolique' présentée par Jacques Salomé peut t'aider dans ce sens. Je l'ai expérimenté puisque je me suis formée à cette méthode et c'est en effet assez puissant et libérateur, car le fait de symboliquement redonner tout le toxique, tout le pas bon de ce qu'on a reçu de quelqu'un qui nous a fait du mal (consciemment ou pas) s'imprime dans l'inconscient et modifie les énergies autour de toi, et favorise donc le renouveau, la guérison.
Le décodage biologique est aussi un outil puissant. Cela permet de comprendre ce qui se passe à l'intérieur de nous, c'est un chemin de connaissance de soi qui permet de comprendre que finalement, la maladie est une stratégie de survie.
La maladie, au lieu d'être un fait extérieur que l'on subit, devient d'un coup un exercice extraordinaire de connaissance de soi. Elle nous permet de nous rendre conscient de ce que nous vivons, de comment nos pensées ont créées des blocages, de comment nos émotions, nos blessures se sont cristallisées en nous. Elle nous permet de nous ouvrir au champ plus vaste de l'amour universel et de comprendre que nous sommes bien plus que des êtres de chairs, que la maladie s'installe parce qu'ils y a blocage de l'énergie. En somme, la maladie nous apprend à mieux nous aimer et à mieux nous prendre en charge.
Ce que j'aime dans le décodage biologique, c'est qu'on part du postulat que a pensée est créatrice (ce qui me convient bien car j'adhère à 100% à la loi de l'attraction), et que je vérifie au quotidien, à quel point mes pensées sont créatrices! Wink  (dans le bon sens comme dans le mauvais!).
Comment fais-tu pour être malade?
comment fais-tu pour être en colère?
comment fais-tu pour avoir de la rancœur?
La réponse à ces questions : la pensée! Pour ressentir de la colère, je pense, je pense et je pense encore à un événement qui me met en colère. Je trouve cela injuste, je me sens victime, je ressens de la rancœur, et si j'entretiens le même système de pensée toute ma vie, où que j'hérite d'un système de pensée négatif trop lourd à porter,  à un moment donné, je peux même me créer une maladie!
Nous oublions la règle suivante : TOUT CE A QUOI TU RESISTE PERSISTE ET MEME S'AMPLIFIE.
Nous avons tous des tonnes de pensées cristallisées dans notre corps, nous héritons d'un système de pensée par notre famille, notre éducation, par la société...
Le décodage biologique part du postulat que les pensées sont à la source de la maladie. La maladie est avant tout une stratégie de survie. C'est un système d'alarme qui averti que l'amour ne passe plus...tant qu'on le comprend pas, la maladie gagne du terrain et on peut même en mourir.
Qu'est ce qui nous distingue des animaux? la pensée.
L'animal doit lutter pour son territoire, mais quand il va se coucher, il ne pense pas.
Nous, nous passons notre temps à penser et ces pensées ont énormément d'impact sur nous. Le soir en se couchant, nous pouvons le plus souvent penser à tout le négatif de notre journée...alors qu'à l'inverse nous pourrions penser plutôt au positif et ainsi attirer à nous l'énergie positive et éviter de nous cristalliser des choses dans le corps.
Nous sommes des créateurs, tout ce que l'on pense à effet sur nous, sur notre corps.
Notre cerveau primitif à gardé en mémoire notre fonctionnement animal, car nous ne sommes que des animaux évolués, doués de pensées.
Sans le savoir notre cerveau fonctionne en stratégie de survie, à devoir défendre notre territoire, notre terrain sexuel, notre terrain de chasse.
Quand nous étions déjà tout jeune, nous nous sommes sentis en souffrance émotionnelle, agressés, et nous avons commencé à mettre en place un fonctionnement de survie.
Par exemple : qu'est ce que je ne supporte pas dans ma vie? exemple : l'injustice.
Dès que je suis confrontée à une situation où je vis l'injustice, je suis dans l'hyper réaction, je suis en mode survie. Si durant toute ma vie, je ressasse des pensées d'injustice, je vais attirer à moi l'injustice, encore et encore, tant que je ne comprendrai pas que c'est à moi d'accepter de lâcher prise, et que c'est moi qui suis injuste avec moi-même de me maltraiter ainsi et qu'il est inutile d'accuser les autres, l'extérieur... Tant que je ne remplacerai pas l'amour par l'injustice, j'attirerai à moi que des circonstances similaires, venant agrandir ma colère et ma frustration, et peu à peu laissant la place à la maladie.
On passe notre vie dans les peurs, les menaces, les attaques, les territoires, dans les "on m'a fait mal", "c'est pas juste", "j'ai raison" les interprétations, les pensées, les croyances de trahison, le rejet, l'abandon, l'humiliation, les injustices avec demande et même exigences de réparation.. Inconsciemment, si on ne lâche pas c'est qu'on veut avoir raison...Et si j'ai tort et que l'autre à raison, alors c'est la guerre intérieure...et donc apparaît la notion de dualité, le combat n'est plus chez l'autre mais chez soi...La pensée nous détourne d'une réalité plus spirituelle, qui est celle de croire que nous sommes tous séparés alors que nous sommes qu'un. Nous nous croyons séparés les uns des autres, nous croyons que l'univers est extérieur à nous, alors que nous sommes l'univers, nous sommes amour. Bref...c'est peut-être un peu complexe à saisir pour les néophytes.
Donc finalement il ne reste plus pour se guérir qu'à changer notre système de pensée (après avoir observer comment elles fonctionnent chez nous, quelles sont nos interprétations, nos croyances..).
 Quelle pensée va m'aider? et ce que ma pensée bloque mes énergies ou va t'elle les laisser passer?
est ce que telle ou telle croyance est vraie ? (exemple : Untel est-il vraiment un con et une ordure ?) est-ce que ça me fait vraiment du bien d'avoir telle ou telle croyance?
qu'est ce que je pourrais dire pour que ce soit plus agréable et que ça laisse passer les energies?

Peu à peu, nous apprenons à modifier notre système de croyances et de pensées, et à comprendre ce que LA MAL A DIT, à comprendre comment et pourquoi elle s'est installée.

Bref, je t'ai fait un roman, j'ai vraiment du mal à faire court...Tout ça pour te dire que ce sont deux pistes (restitution symbolique et décodage biologique) qui peuvent peut-être t'aider sur le chemin de la guérison définitive, pour que tu rayonne tout l'amour que tu es!!

En tout cas, j'ai confiance que tu es sur la bonne voie!!

Au plaisir de te lire!

bien à toi, belle soirée Belle Femme Sacrée !! Smile Heart
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)