Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Fiche de lecture : "Je mange ce qui me réussit : soigner vos intolérances alimentaire
#1
Salut,

Vu que je suis fait un petit résumé de "Je mange ce qui me réussit : Le guide pour repérer et soigner toutes vos intolérances alimentaires" de Dr Roger Mussi

Je me suis dit que je pourrais vous en faire profiter...
Ca ne mange pas de pain (sic) !!!

Bien sûr, ce petit résumé correspond à "ma grille personnelle de lecture" qui vaut ce qu'elle vaut !

Bonne lecture !

Je mange ce qui me réussit

Si intolérance, notre corps déclenché une réaction immunitaire (il attaque l’intrus, d’où fatigue)
Mais aussi ca cause déséquilibre du microbiote. Ça doit être la réaction immunitaire qui d’équilibre le microbiote…
La flore bénéfique dominante fait alors place à une flore pathogène

Les IGG neutralisent les antigènes alimentaire !
(mais dc fatigue (mobilisation d’énergie pr ce combat) et inflammation

Assimiler des aliments a des agresseurs est pas simple
Surtout si ce sont des aliments santé kiwi, ananas, amande, curcuma….
C’est encore plus dur à accepter mentalement (qu en mangeant bien tu te fais du mal)

Symptômes entre 4 heures et 3 jours après ingestion

Les altérations de la muqueuse intestinale (amibes, candidose, alcool, stress…) font le lit des intolérances alimentaires (car crée une porosité intestinale)
L’inflammation crée aussi la porosité intestinale !

Porosité (ex candida)
Protéines alimentaire vont dans le sang
Système immunitaire réagit. Inflammation. Augmentation de la porosité

Le microbiote intestinale constitue un véritable « organe indispensable à la protection de la muqueuse intestinale » et au système immunitaire
Le microbiote et le système immunitaire agissent dans une relation stable et équilibrée
Un dysfonctionnement de cette organe microbien (dysbiose) est source hyperperméabilité et d’inflammation

Les IGG se lient avec les antigènes et provoquent des réaction inflammatoire, au niveau de la muqueuse digestive mais aussi des autres tissus

Plus grande est la quantité d’IGG, plus important sera le risque que le système immunitaire du patient réagisse avec l’aliment testé

Chez Immupro : entre 7.5 et 12.5 intolérance faible, entre 12.5 et 20 intolérance modérée, entre 20 et 50 intolérance forte (6 mois) , supérieur a 50 très forte (12 mois)

« Point crucial » : « On peut avoir un aliment qui déclenche sur les test IGG qui ne donne aucun symptôme au patient ! »

Temps d’éviction de 3 mois a 24 mois (selon l’expérience du doc Mussi)
Réintroduire un à un en écoutant les symptômes !

On peut avoir des IGG très fort pour un aliment peu consommé et des IGG faibles pour un aliment très consommé

La concentration d’IGG est un vrai indicateur d’un état d’intolérance

Bilan biologique et micronutritionnel complet !

Immupro 300 reproduit 3 fois chez un patient a un an d’intervalles, on retrouve très exactement les mêmes intolérances, mais avec des niveaux d’IGG diminués du fait de l’exclusion des aliments en question !

Dépends beaucoup de la préparation des réactifs
C’est pourquoi j'ai fait le choix de n’utiliser que les test immupro et immuscreen
Les résultats cliniques sont tellement démonstratifs

Intolérance très forte au gluten… en manger… cela m'a déréglée pendant plusieurs jours

Il n’a plus jamais eu à se plaindre de problèmes respiratoires !

Après avoir écarté toutes les origines organiques possible : examens sanguins, urinaires, de selles, écographie, coloscopie)

La composition de notre alimentation peut influencer notre système immunitaire à un niveau fondamental !
(création de cellules immunes dans la moelle osseuse)

Les positivité du test révèlent les habitudes alimentaires de chaque consommateur

Ces derniers une fois transportés aux voies aériennes supérieures pouvais créer une hyperperméabilité des muqueuses supérieures
Et une inflammation devenant ainsi propice à une invasion par des microorganismes pathogènes

Les symptômes des intolérants surviennent sournoisement a bas bruit !

Blanc d'œuf utiliser pour assouplir le vin rouge (8 blancs par 225 litres)

Elle avait intégré depuis plusieurs année des aliments santé tels que le curcuma
Être intolérant a des aliments dits mineurs, qui font parfois partie des aliments hautement recommandés car bénéfiques pour la santé (curcuma…)

Il est souvent justifié de faire le test complet sur 270 aliments
Aujourd’hui, un test utilisant les mêmes réactifs sur 134 aliments, choisis spécifiquement d’après les résultats sur 1000 patients, et donc 2 fois moins cher !

La moitié des intolérances provenait de ce dont il raffolait !

Vous pouvez être intolérants a des aliments que vous n’avez jamais mangé, parce qu’ils ont en commun certaines protéines que vous avez mangé

Réactifs immupro immunscreen : je les privilégie pour leur fiabilité

Si des nouvelles intolérances sont apparus, refaire le test !
Sinon, si vous n’avez plus les signes cliniques et si vous allez bien, pas de raison de le refaire !

Pour les 4 niveaux d’intolérance, immupro suggère : Deux, trois, six mois, un an d’exclusion
D’après ma propre expérience : 4-6 mois, 1 an, 16-18 mois, 2 ans !

Aucune durée n’est figée a l’avance !
Certains aliments sont plus difficiles à réintégrer que d’autres !
Pour le gluten par exemple, il n’est pas rare d’utiliser les 2 ans, surtout si l’intolérance était forte (prédisposition génétique, déficit enzymatique)

Réintroduire chacun des aliments le plus progressivement possible, en espaçant chaque prise de 5 jours
Un aliment met environ 3/4 jours à transiter à travers dans le tube digestif

La période d’exclusion aura permis dans la grande majorité des cas la disparition des anticorps IGG dirigés contre certains aliments

En réintroduisant graduellement les aliments non tolérés, on limite les risques une forte réaction des cellules B.
En quelque sorte, re-éduquer le SI
On lui apprends à ne plus réagir à l’aliment initialement intoléré !

Dans le cas du kiwi, le patient l’introduit tous les 5 jours
Puis en absence de signes cliniques, de symptômes, le patient peut diminuer progressivement l’intervalle de temps séparent la consommation d’un kiwi
Réincorporer, en l’absence de symptômes, à plus ou moins brève échéance et définitivement le fruit initialement interdit

Si les symptômes réapparaissent, il faudra poursuivre la période d’exclusion avant une nouvelle tentative de réintroduction !
Toute réintroduction en trop grande quantité ou trop rapide est voué à l’échec

Si vous êtes intolérants au lait de vache et que vous vous mettez à consommer du lait de soja, vs risquez de devenir intolérant au lait de soja, en cas de consommation régulière et excessive

Éviter la monotonie alimentaire
Consommer la plus grande variété possible d’aliments tolérés sur des cycles de 4 jours
Ceux du premier jour doivent être évités dans les trois jours qui suivent !
Ainsi, si vous ingérez un jour un aliment intoléré, vous ne risquez pas trop de réactions immunitaires prolongées !

Le soutien micronutritionnel :

Même débarrassé des aliments intolérés, le bol alimentaire sera plus facilement transformé en micronutriments assimilables par l’organisme si on lui adjoint quelques enzymes digestives

- Ensimes digestives
Dans certains cas, les protéines sont insuffisamment dégradés en raison de manque d’acidité de l’estomac ou d’un passage trop rapide dans l’intestin
Peu déclencher une réaction immunitaire avec sécrétion IGG, base de l’intolérance alimentaire
- (dans un deuxième temps) L Glutamine: Cicatriser la muqueuse malmenée par l’hyperperméabilité
- (une fois cette dernière régénérée) reconstituer et renforcer la flore (du colon) : probiotiques (à prendre en dehors des repas)
- (ensuite) s’assurer que le foie (filtre a toxine qui reçoit les nutriments issus de la digestion) est en parfaite état de fonctionnement : drainage du foie (chardon marie, curcuma)
- (citron frais eau chaude)
- Vitamine D supérieure à la norme

Les aliments magiques :

Thé vert, curcuma (+ poivre noir), brocoli chou vert choux fleur choux de Bruxelles, ail oignons, avocat, huile d’olive et colza, cannelle, noix, myrtilles, chocolat noir, poissons gras, légumes vert, fruits

Un simple changement alimentaire, en traquant et en chassant les intolérances, suffit à favoriser le passage des bons micronutriments, des hormones, des vitamines…

Manger gras au lever
Dense dans les 4 à 6 heures qui suivent (midi) (viande et légumineuse)
Sucré au retour de l’appétit dans l’après-midi (gouter)
Leger le soir avant d’aller dormir (poisson et légumes)

Vérifiez que vous n’avez pas d’allergie aux acariens
Allergies aux pollens

Il n’y a pas de rotation d’aliments quand ceux-ci sont non tolérés ! Ils sont à exclure, point !

Incontestablement les probiotiques présentent un intérêt pour traiter toutes les pathologies ou il existe une inflammation de la muqueuse intestinale, une dysbiose ou une hyperperméabilité intestinale

Le risque d’intolérances alimentaires est augmenté par le stress

La sérotonine est produite à 95% par l’intestin
Elle régule l’inflammation intestinale et renforce la barrière digestive

Le système immunitaire défends l’organisme contre les éléments étrangers

Une couche de cellules épithéliales revêtues d’un mucus protecteur

La flore intestinale joue un rôle capital dans le développement de l’immunité intestinale

« Le microbiote intestinale protège la muqueuse intestinale des agents pathogènes »

Chez les personnes génétiquement prédisposés, cette interaction entraine l’ouverture des jonctions

Candida albicans : Un traitement aux huiles essentiels doit être fait

Le microbiote est aussi le protecteur de la muqueuse intestinale
Son déséquilibre peut désorganiser cette muqueuse et altérer la barrière intestinale

Intolérances croisées : Ananas banane, Kiwi banane (melon, péche), Ananas (vanille) Molusques crustacés (acariens), Avocat banane kiwi melon tomate (latex)
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Fiche de lecture : "Je me sens mal mais je ne sais pas pourquoi..." Dr Besson Francois 1 3 222 04-22-2019, 10:39 AM
Dernier message: Julot
  Fiche de lecture : "Ecosystème intestinal et santé optimale" Dr Mouton Francois 0 3 372 06-01-2016, 11:13 AM
Dernier message: Francois

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)