Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Déplacé] : argent colloïdal et candida
#1
Bonsoir

J'ai entendu parler de l'argent colloïdal, puissant antibactérien, et aussi antifongique, pouvant détruire les candidas, est ce que certains d'entre vous ont déjà testé, et si oui, qu'en pensez vous ?
Je joins ce lien, et vous pouvez télécharger le livre en PDF, (je n'ai lu que les premières pages, 87 pages au total !)

http://www.ardeche--informatique.com/clu..._Colloidal

ou directement en format pdf.

Bonne lecture !
Répondre
#2
Je me suis pas mal documenté sur l'argent colloïdal et voici quelques informations.

-C'est la forme ionique de l'argent qui est au cœur du mécanisme d'efficacité car cela interagit avec la membrane des cellules pathogènes.

-Les produits qu'on trouve sur le marché contiennent un mix entre la forme ionique et la forme particulaire de l'argent colloïdal. Généralement 80% ions, 20% particules.

-In vitro, les études montrent que la forme ionique est plus efficace. Mais la forme particulaire l'est aussi car les atomes d'argent peuvent aussi devenir ions lors du contact avec les pathogènes.

-In vivo, la forme ionique est très vite désactivée en cas d'ingestion car elle est instable chimiquement, les ions se combinent avec d'autres corps et forment des molécules inintéressantes voir nuisibles. Donc la forme particulaire est plus intéressante si on veut ingérer de l'argent colloïdal.

-La couleur de l'argent colloïdal fait débat. Les solution ioniques sont incolores. Les solutions particulaires tendent à être brunâtres.

-la taille des particules doit être la plus fines possibles. Autour de 5 nanomètres c'est parfait. Au delà de 35nm l'efficacité sera moindre. Plus les particules sont fines plus la surface de contact est grande à concentration équivalente.

-Les solutions ioniques sont moins stables chimiquement et se conservent moins longtemps (éviter les flacons en plastique).

Voilà, bon, c'est expliqué par un non-chimiste mais en gros c'est ça je pense. Je me suis tapé quelques pdf assez pointus.
Répondre
#3
Voici ce que dit le Dr Besson sur l'argent colloïdal, dans la 3e édition (2011) de son livre "Je me sens mal mais je ne sais pas pourquoi...! La candidose chronique, une maladie méconnue" :

Les propriétés bactéricides et antifongiques de l'argent sont connues depuis des siècles. On comptait plus de 60 préparations à base d'argent dans la pharmacopée du XIXe siècle.
Ce sont des particules d'argent métallique (entre 0,0006 et 0,005 micron) en suspension dans de l'eau distillée, obtenu par électrolyse. Cette technique par électrolyse permet d'obtenir des particules infiniment petites d'argent pur à 99,999, en suspension dans le liquide. La concentration en ppm (partie par million) doit se situer entre 20 à 40. Le liquide doit être limpide et conservé dans des flacons opaques.
On reproche à l'argent de provoquer une intoxication appelée argyrisme. Des cas d'argyrisme dus à l'imprégnation par l'argent sont célèbres: les médias ont notamment évoqué le cas de Stan Jones, homme politique du Montana, candidat aux élections sénatoriales de 2002 et 2006, ayant développé un argyrisme suite à la consommation d'un remède à base d'argent qu'il avait lui-même fabriqué, craignant un manque d'antibiotiques en l'an 2000 (il a promis de ne pas utiliser son teint gris bleu pour ses campagnes, mais continue à promouvoir l'usage d'argent colloïdal dans l'automédication).
En décembre 2007, c'est Paul Karason qui attira la curiosité des médias; ce Californien est devenu entièrement bleu après avoir consommé de l'argent colloïdal qu'il avait lui-même fabriqué avec de l'eau distillée, du sel et de l'argent, et après avoir utilisé une pommade à base d'argent sur son visage. En fait, ces apprentis chimistes n'ont pas fabriqué de l'argent colloïdal, mais ont ajouté du sel dans l'eau distillée pour accélérer la réaction d'électrolyse. Or, l'adjonction de chlorure de sodium dans la solution produit du chlorure d'argent. C'est ce sel qui est responsable de l'apparition de l'argyrisme.


Sur l'argent colloïdal, comme farfalla le dit plus haut, on peut consulter l'ouvrage de Frank Goldman "Une Arme Secrète Contre la Maladie, l'argent colloïdal" en format pdf en libre accès.

On peut aussi consulter ce fil de discussion.
Répondre
#4
http://www.cqs.com/silver.htm

Paul Karason:
http://www.youtube.com/watch?v=ahihGKZC5Kk
Répondre
#5
Selon le Dr Besson, ainsi que selon cette source, Paul Karason n'a justement pas absorbé d'argent colloïdal, mais une solution ionique d’argent :

En résumé, selon cette source : L’exemple de Paul Karason ou de Stan Jones reviennent souvent comme preuve du danger de l’argent colloïdal. En effet, Paul Karason a consommé et utilisé comme baume pour le visage une très grande quantité de solution d’argent ionique qu’il fabriquait lui-même, et ce pendant 14 ans. Stan Jones continue de promouvoir l’usage de l’argent colloïdal comme remède familial et ce malgré son auto-médication excessive qui lui a laissée une couleur de peau si médiatisée.

La confusion entre l’argent colloïdal et la solution ionique d’argent est donc ici en cause. Les sels qui se forment dans la solution sont très dangereux et responsables du développement de l’argyrie. Ces sels sont stockés irrémédiablement dans les tissus et, lors d’une exposition au UV, donnent à la peau une couleur bleue. Or la solution d’argent colloïdal n’est pas composée de sels mais de nanoparticules d’argent.
Répondre
#6
J'ai un article de Alternatives-Santé sur l'argent colloïdal que je peux fournir sur demande par message personnel.
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  essai argent colloidal farfalla 13 34 754 11-14-2014, 11:09 PM
Dernier message: ZeWatcher

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)