Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Prier pour que ces résultats montrent enfin quelque chose !
#1
J’ai réalisé plusieurs types d’analyses médicales avant de savoir que je souffrais réellement de candidose.

La plupart des bilans sanguins réalisés pendant 20 ans ne sont pas suffisamment sélectifs pour apporter quoi que ce soit comme information. Une fois que j’ai décidé de prendre les choses en main j’ai commencé par aller voir un allergologue. Celui-ci m’a fait un Pricktest qui n’a montré aucune allergie. Ces résultats ont été confirmés par une analyse sanguine. Plus tard, j’ai été amenée à réaliser une endoscopie de l’estomac pour évaluer mes problèmes digestifs. Les résultats sont négatifs, j’ai un estomac parfait ! Par ailleurs, les prélèvements ne révèlent pas la présence d’Helicobacter pilori. L’absence de lésion à l’entrée de l’intestin écarte la possibilité d’une intolérance au gluten.

De mon côté, je fais la découverte du site de candida albicans, sur lequel je trouve des tests simples pour évaluer l’éventualité d’une candidose. Je suis positive aux tests et le régime sans sucre me va bien. D’un autre côté, je fais l’expérience de la salive qui montre également un déséquilibre de la flore digestive.

Je poursuis les rendez-vous chez divers médecins qui me font une série d’analyses. On écarte ainsi la toxoplasmose, le cytomégalovirus, des maladies auto-immunes, la borréliose, des problèmes au pancréas ou à la thyroïde, des infections parasitaires, la salmonellose, la shigellose, la présence de bactéries pathogènes dans les selles. Je réalise une OGTT qui met en évidence des hypoglycémies réactionnelles et le test au lactose est tout à fait négatif.
Lors de la prescription de l’analyse de selles, j’ai demandé à ce qu’on dose les levures mais cela n’a pas été réalisé. L’évocation du mot candidose semble poser problème…

J’ai fini par trouver un médecin qui m’a prescrit des analyses plus poussées, plus complètes et plus chères aussi (191 euros). A la fois, une prise de sang et une analyse d’urine.
La prise de sang révèle des carences en fer, vitamine B12, coenzyme Q10 et sélénium ; le foie est donc en souffrance. L’analyse des 10 IgG dosés ne montre aucune intolérance alimentaire et donc, a fortiori, pas de perméabilité intestinale. Un résultat attire alors mon attention : candida albicans négatif. Le médecin m’explique que les personnes souffrant de beaucoup d’intolérances alimentaires ont des taux IgG candida albicans très importants dans le sang. Pour quelqu’un comme moi, qui n’a pas ce problème, le taux d’IgG sanguins devrait être inférieur à 20 alors qu’il est de 63.5 mg/L. D’où l’importance de faire analyser ces résultats par une personne qui s’y connait.
Le MOU ou analyse des métabolites organiques urinaires montrent des éventuels déséquilibres de la flore bactérienne intestinale. Dans mon cas, une présence anormalement élevée en D-lactate signifie un enrichissement en flore bactérienne de fermentation.

Sur base d’une consultation pour prendre connaissance de mon dossier et avec ces analyses pour confirmer ce qu’il pensait, le médecin a réussi, en moins de 1h30, à poser un diagnostic.
Répondre
#2
Pour les analyses qui m'ont été prescrites pour le diagnostic, j'ai du réaliser une prise de sang et une analyse d'urine. Ce qui a été dosé, dans mon cas, n'aurait pas pu être réalisé par mon médecin traitant qui m'a fait savoir qu'il ne pouvait pas prescrire tous ce qui avait été demandé par le spécialiste.

Pour la prise de sang, ont été dosé :
- l'hématologie de base (dont l'hémoglobine, vitamine B12 et le fer)
- la fonction rénale, le métabolisme des protéines, un test inflammatoire, un test hépatique, les enzymes (pour s'assurer que tout est normal à ce niveau)
- l'équilibre hydro-minéral : sodium, potassium, chlorure, réserve alcaline, magnésium, vitamine D
- le statut antioxydant : GPX, SOD, vitamine E, coenzyme Q10, sélénium, zinc, cuivre
- des antigènes alimentaires (œuf, avoine, mais,...) et du candida albicans

Dans les urines, ont été analysés les métabolites organiques des levures et des bactéries :
- arabinose, arabinitol, tartarate, citramalate, furancarboxylate
- paracresol, benzoate, hippurate, phenyllactate, phenylacetate, phenylpropionate, tricarballylate, indoleacetate, hydrocaffeate, phenol, indican, d-lactate

J'ai du me rendre avec la prescription dans un laboratoire spécialisé, j'ai eu l'explication globale des résultats en retournant chez le médecin.

Peut-être qu'avec ces données, vous pourriez trouver un laboratoire qui accepte de vous faire les dosages mais sachez que ces analyses sont très onéreuses !
Répondre
#3
Salut,
j'ai une question pour les analyses d'urines du coup. Tout ce qui a été dosé dans les MOU a été listé par ton médecin pour la prescription ou il a juste mis analyse des MOU ? Car du coup ça me met le doute ton post. Je verrais bien si le labo "du coin" fait ce type d'analyses ça serait bien car un flacon d'urine par la poste c'est pas pratique.
Merci !
Répondre
#4
Oui, effectivement, il me semble qu'il a coché plusieurs cases...
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Enfin un diagnostic complet Philthai 29 84 676 11-13-2013, 05:05 PM
Dernier message: gema-bresil

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)