Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Le régime d'entretien
#1
Ce sujet de dicussion s’adresse à tous ceux et toutes celles qui ont été atteint de candidose chronique, et qui ont réussi à se débarrasser du candida albicans.
Il faut savoir que selon le Dr Besson, il existera toujours un risque de récidive. Un de nos membres qui s’appelle Julot, en explique la raison (v. son post dans les présentations) :
Le mécanisme est le suivant : la candidose digestive provoque une hyperperméabilité de l'intestin. Cette hyperperméabilité va permettre aux toxines des candidas de se répandre dans les autres tissus d'une part, et d'autre part, candida albicans va lui même migrer et se fixer sur des cellules. Par conséquent, l'élimination par les différentes procédures ne va que limiter la population de candida albicans dans l'intestin. La candidose restera donc latente. Si l'alimentation qui suit une procédure anti-candidas comporte trop de sucres, ou si la personne suit une antibiothérapie par exemple, le risque que la candidose passe en phase aigüe et fort. C'est ce qui m'est arrivé.
J’ai été atteint moi-même de candidose intestinale chronique pendant des années, entraînant une hyperméabilité des intestins. Elle a été la cause nombreuses intolérances alimentaires qui se manifestaient par des migraines épouvantables.
En mars 2012, après plus de 3 ans de régime, les analyses se sont révélé négatives, mais j’ai quand même continué à suivre un régime alimentaire sain parce que, instinctivement, je craignais une rechute. J’apprends maintenant, grâce à Julot, que ce risque est bien réel.
Il serait donc utile d’échanger nos expériences de régime entre “anciens combattants”, pour connaître ce qui a fonctionné et ce qui ne l’a pas été, obtenir des conseils, et aussi savoir à quels symptômes on peut attribuer une rechute.
Le gros problème, quand on guérit, et Julot le souligne aussi dans son post, est le suivant : après toutes ces années de privations et de frustrations, on se sent guéri. On teste à l’occasion un gâteau ou une glace et, ô miracle !, il ne se passe rien. Alors... on essaye aussi la confiture ou le chocolat, une fois par semaine, puis deux fois, etc... Et c’est à qu’on se dirige vers le mur. Se fixer une limite, c’est vraiment très difficile, et c’est justement le sujet que je propose d’aborder ici.
Pour lancer la discussion, mon régime alimentaire habituel est le suivant :
- à la base, j’ai établi un menu tournant sur 5 jours au moins, pour éviter de développer de nouvelles intolérances (qui surgissent lorsqu’on mange tous les jours la même chose), mais je ne suis plus tellement strict sur ce point
- pas de sucre sauf les fruits (j’en mange assez bien) et parfois un peu de miel en cuisine
- peu de gluten : du pain complet (froment, avoine et maïs) tous les 5 jours. Les autres jours : du pain de sarrasin ou de riz (au levain) ou des flocons d’avoine ou de millet
- 200 grammes de légumes 2 fois par jour (salades composées ou légumes cuits à l’eau ou au four, beaucoup d’herbes)
- céréales : riz complet, millet et quinoa (mais peu parce qu’il ne passe pas bien malheureusement)
- viandes sans antibiotiques ( je n’aime pas la viande rouge) et poissons gras (2 x 200 grammes tous les 5 jours)
- utilisation exclusive d’huiles végétales : olive, maïs et riz.
- café, joghurt, fromage de chèvre, confiture sans sucre 2 fois par semaine
- fromage de vache (comté) une fois par semaine
- aucun produit industriel
- alcool : vin : 3 (bons) verres une fois par semaine, de temps en temps un verre d’alcool blanc
- gâteau et glaces : de temps en temps mais rare (là, je n’ai pas de mérite : je suis intolérant au E410 et E412 que contiennent la plupart des glaces) mais assez bien de chocolat pur à 100% sans sucre
Par ailleurs, je continue à prendre du L-glutamine pour lutter contre la porosité de mes intestins.
Pour le reste, je lutte contre les nombreuses tentations, avec des succès divers suivant les circonstances et ma l’état de ma volonté. Voilà, je vous ai tout dit.
Qu’en pensez-vous ? Quels conseils me donneriez-vous ? Quel sont les régimes alimentaires que vous suivez ? Merci d’alimenter (si je puis dire!) cette nouvelle rubrique qui devrait en intéresser plus d’un(e).
Répondre
#2
quand tu fais des ecarts, comment te sens tu apres? pas de sensation derangeante?
candidose détectée le 1/04/2012...changement alimentaire radical depuis ce jour
jamais d'écart

2015, plus de candida mais les geotrichum en grande quantité  

2016...je me sens enfin mieux  Big Grin
Répondre
#3
voilà mon approche :

il faut bannir le riz, les pates, les pommes de terre (tapisse la paroie intestinale de sucres complexes et le candida à du boulot pour tout digérer)

l'inconvénient du poisson c'est qu'il contient des éléments traces en petite quantité (mercure, arsenic...)
surtout les gros du genre saumon et thon, mais les petits ne sont pas épargnés
une source de protéine assez acceptable : les oeufs bio, éventuellement du boeuf bio (les poulets et porc c'est le pire niveau antibio)

à éviter : mais, café (acidifiant), yaourth (vraiment à éviter, même pour les gens qui n'ont pas de candidose)

l'alcool entretient la flore de putréfaction (mais bon il faut bien vivre...)
j'ai l'impression que l'alcool le moins pire niveau candida c'est le porto, mais je ne me souviens plus pourquoi


Répondre
#4
@ jusrom : ça dépend de ce que tu appelles des écarts. Je suis définitivement intolérant à certains aliments et là, je ne peux pas faire d'écart (par exemple : le glutamate, le tannin du vin rouge, la cannelle, la graine de guar, etc...). Par contre, quand je voyage, je fais attention sans faire de régime particulier et je n'ai aucun problème. Quand j'abuse un peu de l'alcool ou de dessert (c'est ta question j'imagine), je ne ressens plus aucun effet particulier. Par contre, ma dernière crise est liée au fait que j'ai nettoyé au compresseur, pendant plusieurs heures, la mousse noire qui s'était fixée sur le béton pendant la saison des pluies. Maintenant, je mets un masque.
@ Matt : j'ai toujours mangé du riz complet et des céréales sans gluten durant mon régime, ce qui ne m'a pas empêché de guérir. Est-ce que cette consommation a retardé ma guérison ? Je n'en suis pas sûr parce que j'étais fort atteint et j'ai mis plus d'un an avant de de trouver un régime efficace (incompétence de nombreux médecins). Chacun doit rechercher ce qui lui convient le mieux parce qu'on ne réagit pas tous de la même manière. Mais j'attire quand même l'attention sur les risques encourus par la suppression des sucres lents et une forte limitation des viandes. J'avais quand même perdu 16 kg en un an (56 kg pour 1 m80) : j'étais au bord de l'anémie et mes plaies ne se cicatrisaient plus. C'est un nutritionniste qui m'a remis sur pied. Selon mon expérience, il me semble que les régimes stricts doivent être absolument suivis par un médecin même s'il n'est pas un spécialiste de la candidose, parce qu'on ne peut en guérir si on est trop affaibli.
Répondre
#5
(11-14-2013, 05:23 AM)Philthai a écrit : j'ai toujours mangé du riz complet et des céréales sans gluten durant mon régime, ce qui ne m'a pas empêché de guérir. Est-ce que cette consommation a retardé ma guérison ?

à mon avis oui puisque les sucres complexes tapissent la paroie intestinale,
il vaut mieux manger quelques fruits peu sucré pour maintenir un niveau de sucre dont le cerveau a besoin

c'est clair qu'on devrait tous être suivi en terme de régime, faut t'il encore trouvé un nutritionniste qui connait bien le problème

Répondre
#6
Bonsoir,

je suis très admirative de ton parcours Philthai et du fait que tu as réussi à te débarrasser de cet hôte indésirable.

Personnellement cela fait 16 mois que je suis le régime anti candida en l'ayant ouvert avec des fruits au 13ème mois (fruits rouges, banane, poire, clémentine notamment) mais un seul fruit par jour. J'ai pris des antifongiques depuis 16 mois également en les tournant mois par mois. J’ai associé de la biotine, de la vitamine c et de la l glutamine

J'ai arrêté l'échinacée, un de mes derniers antifongiques (je ne l'ai pris que 3 semaines sinon il parait qu'il sollicite trop le système immunitaire) il y a trois semaine et je pensais que j'étais guérie. J'ai donc laissé à mon système immunitaire le soin de remplir son rôle et de consolider la guérison en continuant le régime alimentaire seul sans sucre et sans produits laitiers ni gluten.

Et là désillusion. Après une semaine, début de la rechute. Les symptômes repartent (ce qu'ils repartent vite d'ailleurs!) : bouffées de chaleur, spasme œsophagiens, fatigue, asthme, démangeaisons, nausées, maux de tête...et évidemment la chute de moral qui s’ensuit lorsque l’on pensait en avoir fini. J’ai eu beau lire tous les bouquins de spécialistes, c’est toujours aussi compliqué de s’en sortir. Je sais que plus on a été atteint plus c’est dur de s’en sortir.

Je suis suivie par une nathuropathe depuis 2 mois mais qui va au compte goutte (pas encore d’antifongique ni de l glutamine) elle traite l'inflammation avec des oméga 3, de la vitamine d et des produits alcalinisants pour l'instant, et je cherche un médecin qui ne me bourra pas d’antifongiques chimiques ; j’ai espoir avec un prochain que je dois rencontrer ce mardi.

Je vais reprendre le tableau des scores symptômes et éliminer tout ce qui me donne des symptômes à nouveau.

En tant qu'ayatollah contre ce candida, pourrais-tu me dire ce qui a été la révélation pour toi et ce qui finalement a réussi à t’en sortir définitivement.

Je pense personnellement que je n’ai pas assez alcalinisé le terrain qui reste trop propice au candida.

Merci d’avance pour tes conseils.




Petit complément au message supra : j'ai pris des probiotiques depuis 16 mois de chez natren : bifido bacterium et acidophilus et je les poursuit encore à raison de 4 grammes par probiotique par jour lorsque je sens des poussées de symptomes comme actuellement. Sinon c'était 4 grammes tous les 3/4 jours.

Bien à vous.
Répondre
#7
@ Laetitia : je peux te parler de mon parcours mais je ne donne pas trop de conseils pratiques, parce que je pense que chacun réagit différemment et donc chacun doit chercher la voie qui lui convient. Je pense aussi qu'il ne faut pas verser dans l'excès comme le rejet total des céréales, surtout celles qui présentent un contenu très intéressant. Mais comme pour tout, il faut rester dans la mesure exigée par son corps. Le secret pour moi est justement d'écouter son corps qui manifeste par une série de signes quand un aliment ne lui convient pas. Il faut également se dire qu'un régime trop strict n'est pas tenable sur le long terme : il faut pouvoir se faire plaisir de temps en temps, s'offrir une récompense pour ses efforts, sinon on ne tient pas le coup.
La première chose que je voudrais te dire est de ne pas te décourager. J'ai moi aussi connu des chutes et des rechutes, alors que je pensais m'en être sorti. Finalement, j'ai éradiqué la candidose après 3 ans de régime (et près de 10 ans de symptômes).
J'ai pu heureusement diagnostiquer la cause : des intestins fragiles, une flore intestinale inexistante pendant des années (à cause de ma manière de manger) et une faiblesse du système immunitaire. Dans mon cas, ce qui m'a sauvé, c'est le test IgG qui m'a permis de supprimer tous les aliments auxquels j'étais intolérant et qui affaiblissaient mon système alimentaire. Ensuite, c'est mon régime alimentaire de type méditerranéen qui m'a permis progressivement de réequilibrer ma flore intestinale (je suis intolérant aux probiotiques et à la plupart des produits qui auraient pu m'aider), et au bout de 3 années, les candidas sont gentiment retournés dans leur niche.
Aujourd'hui, mes intestins fonctionnent parfaitement, (je suis désolé d'insister sur cet aspect trivial, mais c'est le meilleur indicateur), mais je prends encore du glutamine tous les 5 jours.
Ne perds pas courage, tu y arriveras, j'en suis certain.

Répondre
#8
(11-21-2013, 01:10 PM)Philthai a écrit : Je pense aussi qu'il ne faut pas verser dans l'excès comme le rejet total des céréales, surtout celles qui présentent un contenu très intéressant.

quel type de céréales, pourquoi leur contenu est intéréssant ?
Répondre
#9
Je ne suis pas un spécialiste de la question, mais je pense que la suppression totale des céréales n'est pas une bonne idée. J'ai effectivement vu sur Youtube un exposé sur les effets supposés des céréales dans les intestins. Méfions nous quand même de ces gourous qui remettent tout en cause pour faire parler d'eux. On cultive des céréales et on les consomme depuis 5.000 ans. Jusqu'au début du XXème siècle, elles étaient même l'essentiel de la nourriture. Comment pourraient-elles être à ce point néfastes pour la santé ? Au contraire, des études épidémiologiques ont montré que les grains entiers réduisent les maladies cardiovasculaires, le diabète et même certains cancers grâce à leurs fibres, les antioxydants, les vitamines et les minéraux qu'ils contiennent.
D'une façon générale, ceux qui font du sport savent l'importance des céréales pour leur apport indispensable en énergie.
Alors, dans le détail :
- le sarrasin lutte contre la friabilité et la perméabilité des capillaires sanguins (une fonction anti inflammatoire), et est riche en vitamines du groupe B et du fer. Il réduit aussi le cholestérol.
-le millet: 60 grammes de millet correspond à 40% des besoins en fer et 30% en magnésium. Il est indiqué en cas d'anémie ou faiblesse physique. Il contient des vitamines du groupe B trois fois plus importantes que les autres céréales.
- le quinoa lui, est riche en fer, en oméga 3 et en acides aminés.
Toutes ces céréales ne contiennent pas de gluten et sont donc autorisées.
Le régime anticandida est déjà tellement restreint, s'il faut en plus supprimer les céréales complètes, on tombe, à mon avis, dans le masochisme. Elles apportent des compléments intéressants, de l'énergie et des fibres, et en plus, elles rassasient bien plus que les légumes.
Répondre
#10
Les discussions suivantes s'égarent complètement par rapport au message initial et au titre du post. Elles ont été supprimées.
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Liens et sources sur le régime d'entretien Julot 0 6 115 06-09-2014, 11:24 AM
Dernier message: Julot

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)