Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Glutamine ou pas ? Biotine et lactofferrine
#1
Bonjour,

Après avoir lu une importante littérature sur le sujet des candidoses, et entre autre les livres conseillés sur ce blog, j'ai paradoxalement de plus en plus de difficultés à m'y retrouver ! (Mea culpa, mea maxima culpa, j'ai laissé mon seul et unique neurone sur la table de nuit ce matin).
Soit, au-delà de la qualification sémantique de la maladie, (nous avons tous besoin de mettre un nom derrière une maladie), et soit, parce que cette maladie est peu reconnue par le corps médical et qu'alors toutes les théories, thèses, appréciations peuvent être possibles et entendues, j'ai comme un indiscible sentiment que les conseils prodigués par les auteurs, d'un bouquin à l'autre s'opposent sont contraires, antinomiques etc.... (mon dictionnaire des synonymes s'arrête là).
Que faut-il faire, qui faut-il croire, à quel(s) saint(s) faut-il se vouer ? (s'ils existent).

Très large digression pour arriver à la conclusion que finalement, c'set au travers de sa propre expérience, et de l'expérience des autres membres de ce forum que l'on arrive peu ou prou à se forger des convictions, s'établir un régime, se constituer une liste impressionnante (et onéreuse) de compléments alimentaires et de supplémentations à ingurgiter.

In fine, j'en arrive à ce questionnement simple :

L'un ou l'une d'entre-vous a-t-il (elle) déja essayé la GLUTAMINE (souvent commercialisée sous forme de L-GLUTAMINE) avez-vous ressenti une amélioration de votre état ? quels effets secondaires ?
(en substance acide aminé pris pour améliorer la cicatrisation des intestins et pour booster le système immunitaire)

Idem pour la biotine, avez-vous ressenti une amélioration de votre état, quels effets secondaires ? en prendre sur quelle période ?
(acide aminé visant à réduire la prolifération, multiplication et transformation des candidas-albicans)

idem pour la lactofferine ............

In fine, à l'exception du régime, de la pratique du sport, de la réduction du stress, et d'une black card ou d'une platinum Américan Express pour se rendre à l'épicerie BIO du coin, quels sont vos trucs et astuces pour combattre cette S.............. (un peu de décence).

Cordialement,
ERD

Répondre
#2
Hello ERD,

Excellente question. L'intérêt de passer des tests et d'aller voir un médecin, c'est qu'ils permettent de déterminer de quoi chacun a besoin. Certains compléments n'ont pas d'intérêt pour toi, alors qu'ils peuvent-être cruciaux pour moi.

Mon médecin m'a prescrit des compléments qui me coûtent un bras. Ils contiennent quasiment tout, aussi je suis incapable de dire lesquelles me font des effets ou non. Le problème pour moi c'est qu'ils contiennent du lactose et d'autres joyeusetées, et que je me demande si leurs effets positifs ne sont pas contrebalancés par ces substances, qui peuvent d'ailleurs rendre préjudiciable la prise de ces compléments.

Ca dépend aussi de l'avancée de la candidose et de tes symptômes... Certains d'entre-nous en sont à un point où il est urgent de prendre des compléments pour éviter des dégats majeurs dans l'organisme.

Leon Chaitow insiste bien sur l'importance de suivre le programme dans sa totalité. En gros pour lui il ne faut pas s'arrêter au coût, puisque la santé n'a pas de prix. Ca c'est à voir avec votre médecin. Certains d'entre-nous peuvent probablement se contenter de changer le terrain par des changements d'alimentation et de style de vie, si leurs symptômes sont mineurs.

En ce qui concerne la confusion que tu ressens, je crois qu'elle est inévitable quand on commence à creuser le sujet. Chaque auteur a ses préférences, ses petites habitudes, les produits qu'un tel lui a conseillé, etc. Du coup quand on en lit plusieurs on est vite perdu. C'est pour ça que le gros du travail que je vais faire dans les prochains mois va être synthétique. C'est de toute façon ce que tout le monde attend sur ce blog Wink

Bref, je sais pas si j'ai répondu à ta question, mais j'espère avoir été utile.
Max
Répondre
#3
Bonjour,
Suite au diagnostic de la candidose, j'ai suivi un régime trop strict. Résultat : je suis devenu maigre à faire peur, j'ai souffert d'un début d'anémie et mes blessures, mêmes les plus insignifiantes, ne se cicatrisaient plus (et s'infectaient régulièrement). Durant cette période, je pense que la porosité de mes intestins s'est encore fortement aggravée et mes symptômes (migraines liées à des intolérances alimentaires) sont réapparus. Depuis l'été dernier, je prends notamment de la glutamine, et très vite j'ai senti la différence. La réaction à de nombreux produits a rapidement disparu, et je peux maintenant les consommer en petites quantités. Donc, dans mon cas, la glutamine a fonctionné et a réduit ma porosité intestinale.
Mais je ne suis pas guéri : à cause de cette porosité toujours latente, je deviens intolérant à tout ce que je consomme tous les jours, et c'est aussi le cas... des compléments alimentaires. J'ai donc dû arrêter la glutamine (comme les probiotiques et tout le reste) il y a quelques semaines parce que les crises de migraine reprenaient. Je vais attendre quelque temps, et reprendre plus doucement le traitement pour voir ce que cela donne. Mais c'est quand même le comble : je suis devenu intolérant au produit qui me soigne (sans doute à cause de sa composition, notamment des extraits d'agrumes) !
Je retourne en Europe en février pour passer des examens (c'est vraiment une maladie de riche!), je suis curieux de voir les résultats.
Répondre
#4
Et tu as regardé quels excipients contenait ta glutamine ?
En tous cas c'est intéressant.
En ce moment je suis essentiellement sous zinc + sélénium + oméga 3. Ça me fait du bien.

Max
Répondre
#5
Tu as raison d'attirer l'attention sur les excipients. Ma glutamine contient : de l'acide aminé, un édulcorant (Dextrose anhydrate), un aromatisant (extrait d'orange naturel), un stabilisateur (acide citrique), un colorant naturel (beta-carotène) et un anti-agglomérant (phosphate de tricalcium). Rien que ça !
Dès le début du traitement, j'avais informé mon médecin que je devenais intolérant à tout produit consommé tous les jours et que je craignais la présence notamment de l'extrait d'orange naturel, étant déjà intolérant aux agrumes. Elle m'a répondu que les quantités étaient infimes et que je ne risquais rien. Ce que j'admire chez les médecins, c'est leurs certitudes inébranlables...
Répondre
#6
Le dextrose est un sucre (c'est la même chose que le D-glucose), mais je ne peux pas t'en dire plus.

D'un côté ton médecin a raison, ce sont des quantités minimes qui n'ont rien à voir avec les quantités de sucre que l'on consomme quand on suit une alimentation erronée. De l'autre, c'est exaspérant la façon qu'ils ont tous de nous remballer dès qu'on leur fait part de nos craintes. On croirait qu'ils ont un cours là-dessus. Enfin bon il faut bien persuader le malade de l'efficacité du traitement, sinon ça ne fonctionne pas !

Mais ta glutamine ne contient ni lactose ni gluten, c'est toujours ça !
Si tu ressens des symptômes après en avoir pris, tu peux toujours réduire les doses, et lui appliquer la logique de rotation (mais je crois que tu le fais déjà). Ça a l'air de te faire du bien, mieux vaut que tu n'arrêtes pas.

Max
Répondre
#7
C'est un des côtés difficiles à gérer de la candidose : le gluten et le sucre ne m'ont jamais provoqué de crise. J'en ai donc mangé pendant des années, tant que je ne savais pas d'où venaient mes crises.
Par contre, ils nourrissaient tranquillement les candidas qui endommageaient mes intestins et je réagissais à des produits de plus en plus nombreux. Notamment, tous les agrumes. Il est donc possible que ce soit l'intolérance à l'extrait d'orange naturel qui me fasse réagir, même si selon mon médecin, la quantité est infime.
Je suis aussi d'avis de suivre ton conseil : j'attends un mois pour laisser mon système immunitaire au repos, et ensuite, je reprendrai ces produits mais à raison d'une consommation tous les 5 jours (en doublant la dose).
Je rentre dans tous ces détails parce qu'il est possible que d'autres visiteurs de ce site rencontrent les mêmes problèmes que moi. Il faut quand même avouer que cette affection prend toutes sortes de formes différentes suivant les individus. Merci en tout à Max de nous aider à y voir un peu plus clair, sans toi, on serait laissés à nous mêmes.
Répondre
#8
Bonsoir Max & Philtai,

ci-dessous un lien vers un article de vulgarisation qui résume assez correctement, me semble-t-il le rôle des intestins et notamment ce qu'est la dysbiose (déséquilibre de la flore intestinale) :

http://www.bio-et-nutrition.com/l-intest...notre.html

J'ai essayé de faire le tour des publications sur la glutamine et la biotine depuis mon dernier message.
La glutamine ne semblerait pas poser de problèmes, au contraire, en luttant contre la perméabilité des intestins, cet acide aminé "non essentiel" lutterait donc contre la dissimination du candida.

A contrario, je suis plus circonspect sur la biotine. Il semblerait que la biotine soit, en résumé, un facteur de croissance de l'Eschérichia Coli. D'où ma question, qui ne trouve pas pour l'instant de réponse : une supplémentation en biotine pourrait-elle favoriser une croissance trop importante d'E.COli et générer ou réactiver une infection urinaire ?

Alors pourquoi cette question ? en lisant les présentations des afficionados de ton blog, MAx, il semblerait que beaucoup d'entre eux aient pu développer une candidose consécutivement à des utilisations très prolongées d'une antibiothérapie à spectre large consécutive à une infection urinaire (qui statistiquement est causée dans 80 % des cas par notre fabuleuse amie l'E.COLI).

Si l'un de vous deux arrive à me trouver une réponse à la question posée ci-dessus ..........

Cordialement,

ERD

Répondre
#9
Hello ERD,

Ce que d'adore sur le forum c'est que c'est pas pour déconner, on se retrouve entre gens qui veulent comprendre Wink
Je ne savais pas que la biotine nourrissait l'E.coli. A vrai dire, aucun des auteurs que j'ai lu n'en parle. Je crois que si tu prends les doses recommandées tu ne risques pas grand chose. La biotine est normalement produite par les bactéries de l'acide lactique (il me semble que les L.acidophilus et les Bifidobacterium en produisent). Or quand on souffre de candidose, cette flore de bonnes bactéries est compromise, et notre organisme reçoit moins de biotine. C'est pour compenser cet état de fait qu'on prend des suppléments. La biotine est utile pour empêcher le candida de passer de sa forme de levure à celle de moisissure (mycélium). Il serait intéressant de mesurer la présence d'E.coli en cas de candidose. Si la biotine est un de ses aliments favoris, alors elle devrait être perturbée, non ? Wink

J'ai repris la bible, le Leon Chaitow, et voilà en quelques lignes ce qu'il dit sur la biotine :
- le candida se transforme plus rapidement de levure en moisissure dans un milieu déficient en biotine
- les carences en biotine causent les symptômes suivants : dermatites (peau "grise", sèche, d'apparence un peu flasque), perte d'appétit, nausées, lassitude et douleurs musculaires. C'est intéressant parce que ces symptômes sont quasi systématiques en cas de candidose.
- il faut prendre 300 à 550 mcg de biotine trois fois par jour, en même temps que les L.acidophilus
- ne pas manger d'oeufs crus en cas de candidose, parce que le blanc d'oeuf cru contient de l'avidine qui va se combiner avec la biotine et la rendre inutilisable

Si tu ne souhaites pas prendre de biotine, tu peux te rabattre sur l'huile d'olive, qui contient de l'acide oléique. Cet acide a un effet proche de la biotine : il limite la transformation du candida de levure en mycélium. A ce moment-là, il faut en prendre 6 cuiller à café par jour, en 3 prises (avant, pendant ou après les repas). Choisis-la vierge extra, de première pression, et bio, si possible.

Max
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  glutamine? akm 6 26 271 02-23-2016, 01:08 PM
Dernier message: CHARLOTTE
  L-glutamine missbrunette18 6 16 741 01-22-2014, 04:13 PM
Dernier message: titox

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)