Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Muguet sur la langue, généralités et questions précises
#1
Je me suis présenté un peu longuement dans la section "perso" et là j'ai besoin d'informations, je présente encore un peu la chose :

- en fait mon symptôme principal c'est la langue, le reste me paraît beaucoup plus facilement contrôlable, par exemple l'ail au niveau intestinal fait un effet globalement intéressant (antibiotiques qui restent prisonnier des viscères et prébiotiques pour une quantité de sucre relativement faible par rapport au contenu intestinal), bref on mange une gousse d'ail, on pense à autre chose et quand on va à selle ça améliore considérablement l'odeur, que demander de plus? Par contre pour avoir un effet en application locale sur la langue (c'est à dire en gardant la gousse dans la bouche un temps suffisant) c'est une autre histoire car : ça peut abimer la langue, en général ça abime presque à coup sûr les joues et on finit par se les mordre, c'est dur de causer, la gousse perd aussi très rapidement ses substances efficaces qui sont volatiles (elles s'avalent en premier) pour finalement ne laisser que du sucre! Et c'est exactement ce qui se passe (expérience faite) une gousse d'ail gardée trop longtemps en bouche favorise le muguet à cause de son sucre (env 30% !!!). Alors on pourrait définir un protocole idéal pour les suceurs de gousses, en gros pas trop longtemps, je dirais même croquer un petit morceau, répartir le jus et avaler ou recracher le solide et faire ça à répétition avec une gousse complète. Personnellement j'ai remarqué un léger affaiblissement du muguet lingual avec l'ail doublé d'un affaiblissement de la langue, ce qui rend le brossage délicat (risque de saigner).

- le problème de la langue c'est que ça ce voit et il y a la peur de contaminer quelqu'un! Je réagit aussi au quart de tour pour les questions de santé, beaucoup de personnes à ma place auraient probablement attendu que ça devienne plus grave avant même de remarquer que quelque chose ne tournait pas rond!

- Voilà encore beaucoup de blabla, mais il y a encore plein de chose que je ne comprend pas avec cette ténacité sur la langue, tout en étant facilement accessible tout en ne faisant pas mal, tout en revenant chaque fois après les brossages si on ne brosse pas régulièrement !!

- Comparons avec une mycose du pied, si on la brossait sans rien faire d'autre ce serait assurément une catastrophe (douleur, étalement, infections etc.)! Sur la langue pas du tout (je me suis permis de recourir au brossage car je me suis dit que cela se rapprochait plus d'un régime ancestral très riche en fibre et en frottements) et que ça devrait améliorer les choses, en effet ça élimine 99% de la visibilité du muguet donc beaucoup des problèmes liés au risque d'en avaler et la langue peut s'entraîner à supporter les frottements (en fait facilement 10 fois plus qu'au début, et j'appuie), donc c'est sympa pour l'apparence, mais ça ne résout pas le fond du problème! Suite au prochain POST
Répondre
#2
Tu as testé d'autres antifongiques naturels ? Du type aloe vera (qui est très "doux" pour l'organisme et la peau), huile d'origan, etc.

Je n'ai rien trouvé sur un éventuel sucre contenu par les gousses d'ail. Au contraire, l'ai a même des propriétés hypoglycémiques : il réduit le taux de sucre dans le sang lorsqu'il est consommé de façon régulière. En ce sens, il est très utile pour les diabétiques.

Pour plus d'informations, voilà une page sympa sur les propriétés médicinales de l'ail.

A bientôt,
Max
Répondre
#3
Salut, oups j'avais pas répondu ...

"Tu as testé d'autres antifongiques naturels ? Du type aloe vera (qui est très "doux" pour l'organisme et la peau), huile d'origan, etc." : Oui, mais ça a l'air particulièrement tenace sur la langue il est donc difficile de voir les effets dans les heures qui suivent ou le lendemain (*humeurs_1), sauf pour des gargarismes à la Bétadine (*humeurs_2), problème sa colore un peu donc difficile de vraiment savoir s'il reste du blanc ou pas, et ensuite comme les directives pour la plupart des gargarismes ont l'air de dire qu'il faut continuer 3 jours après la disparition des symptôme c'est difficile d'être sûr étant donné que les symptômes sont colorés/cachés! Je soupçonne aussi le candida de pouvoir tenir très longtemps en conditions difficiles enfermé dans des coques de chitine, il faudrait donc avoir une pression permanente et attendre que la muqueuse concernée se renouvelle entièrement, et je ne sais pas combien ça prend de temps pour la langue ?? D'autre part le brossage c'est intéressant pour : casser les films de candida, accélérer le renouvellement cellulaire, mais ça risque aussi de faciliter l'infection en blessant les tissus (en fait risque mineur si l'on utilise un médium anti-fongique au brossage ... ce que je n'ai pas fait ... mais voilà peut-être une piste intéressante). Néanmoins difficile d'avoir une vision vraiment objective sans faire des tests cliniques.


Autrement pour les "naturels" je suis en train et j'ai testé les huiles de Tea Tree, de Lavande Aspic (odeur hyper forte, failli me brûler avec 2 ou 3 gouttes en fumigation), de Palmarosa, l'huile de coco, le tin en tisane, le romarin aussi en tisane, le Pau d'Arco / Lapacho en décoction (je viens de commencer).

En fait pour la plupart ça a l'air de un petit peu mais sans effets rapides, voilà quelques essais atypiques :
- Essayé de dissoudre rapport de 1 à 20 gouttes de lavande aspic et palmarosa (séparément) dans de l'huile de coco (en bain de bouches prolongé) : pas vu d'effet évident sauf une fois pour de l'huile de coco toute seule gardée longtemps en bouche où j'ai il me semble observé un petit décollement du candida (jamais pu observer ça une seconde fois ... à moins que ça aie été un dépôt d'huile que j'ai pris pour du candida).
- Essayé aussi l'application pure de 2 ou 3 gouttes d'huile de tea tree ou de palmarosa pure et directement sur la langue, et là aussi pas évident de voir les effets, quoi que quoi que ... Essayant plusieurs trucs en même temps c'est un peu difficile de séparer les effets.

Toujours est-il que ces huiles sont étranges (en fait je préfère les tisanes, ça dure plus longtemps et on peut finir par mâchouiller les feuilles à la fin), pourquoi étrange :

(1) Elles se dissolvent aussi bien dans l'eau que dans l'huile! Comment est-ce possible? Quels additifs?
(2) la capacité aromatique ou la sensation de picotement ne change quasiment pas avec disons 4 gouttes pures sur la langue ou ces même 4 gouttes dissoutes dans 2 cuillère à soupe d'eau!! Étonnant? Peut-être juste la capacité aromatique globale qui s’externalise à peu près à la même vitesse ?
(3) sur les bio c'est marqué qu'on peut les avaler pas sur les autres! ... ça veut dire quoi? Que les autres sont bourrées de pesticides concentrés qui ont été aussi condensés par les processus de distillation ?
(4) les pharmacies que je connais ne vendent jamais les bio, par contre ils ont aucun scrupule à prétendrte que c'est kifkif (mon oeil).


"Je n'ai rien trouvé sur un éventuel sucre contenu par les gousses d'ail. Au contraire ..." : Certainement pour une consommation standard où la gousse transite avec plus ou moins tous ses composants entremélés, mais il me semble qu'en cas de suçotage de gousse pour faire partir un muguet, les substances les plus volatiles (probablement toutes les substances actives) se font rapidement avaler et ce qui reste n'est pas forcement gênant pour le muguet, en fait d'après Wikipedia (http://en.wikipedia.org/wiki/Garlic) il y a 1% de sucre et 33% d'hydrates de carbonne, et je soupçonne ces sucres complexes de se transformer assez vite en sucres assimilables notamment sous l'influence de la ptyaline salivaire ce qui fait qu'après environ 5 minutes une gousse d'ail maintenue dans la bouche serait du pain béni pour le muguet. D’ailleurs maintenant je croque des petits morceaux et j’avale, ça évite aussi de se retrouver avec les joues enflammées.


Commentaires :
*humeurs_1 : j'ai l'air un peu pressé là! Mais après avoir essayé de la Bétadine à 10% en quelques heures la moitié de ses cochonneries étaient ko et une lanque quasi toute propre le lendemain (et puis après comme je n'avais pas de consigne exacte à appliquer c'était difficile d'assurer un traitement optimum, je me suis crû tiré d'affaire trop vite et le candida est revenu!!! Je n'avais pas trop optimisé non plus les autres paramètres). Et puis il y a les autres machin où on nous dit qu'il faut attendre une semaine avant de voir les effets!!! Ce qui me semble évident après cette expérience d'effet en quelques heures de la Bétadine c'est que les autres trucs sont très faibles et que le iode n’intéresse personne au niveau clinique parce qu'il n'y a pas de brevet à prendre dessus! C'est tout le problème de la mercantilité! Le marchant à besoin de son client et quand le client est un malade il a besoin de malade pas de gens en bonne santé. Hooooouuuuu que je suis cynique!! Mais non c'est écrit noir sur blanc dans les règlements des corporations le but est de faire du fric pour leurs actionnaires dans l'espace des règlements en vigueurs pas des bonnes actions humanitaires! Évidemment si fric aux max et bonnes action humanitaires ultra-efficaces allaient de paire personne ne s'en plaindrait, mais dans le domaine de la pharmacologie être ultra-efficace implique la disparition du client (il est en bonne santé plus besoin de médicaments) donc disparition du business!! La quadrature du cercle!!! Un système problématique par design! Une solution intéressante serait d'imposer par loi un contre poids étatique à toutes activité économique tombant dans le paradoxe commercial précédent où le service idéal supprime la clientèle. Activité étatique qui en fournissant des services comparables avec un but non mercantile par design (l'état = les gens a intérêt à ce que l'état, donc les gens soient en bonne santé et s'il maintient une activité d'amplitude comparables aux activités privées des les domaines apparentés l'état pourrait fournir des exemples, des points de comparaison et des possibilités d'achats évitant les situations trop extrêmes comme la disparition de produits très efficaces parce que justement trop efficaces ou non brevetables). On aurait donc finalement un intermédiaire peut-être idéal entra la liberté d'entreprendre (donc la créativité) et la solidité et la sécurité des acquis par la fonctionnarisation de certains secteurs clés autrement dit un mariage intime entre liberté et communauté pour tirer la substantifique moelle de la créativité humaine au profit des créateurs et de la collectivité.

*humeurs_2 : la vraie externe, pas celle qui est faite pour les gargarismes, c'est la même composition mais tu évites l'alcool et l'ignoble édulcorant qu'ils sont toujours obligé de rajouter (attention il faut diluer dans de l'eau à 10% d'après mes souvenirs) parce que TOUT, absolument TOUT ce qui se met dans la bouche doit contenir du sucre ou un substitut, c'est assez dramatique une telle uniformisation de la pensée, une sorte de lobotomisation industrielle du goût, un dictat de l'adiction sucrière, une préparation permanente physiologique (les sucres) ou psychologique (les substituts) à la carie dentaire et aux problèmes de levure.

Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Muguet monalisa 4 130 109 01-26-2015, 08:36 PM
Dernier message: Julot
  Langue blanche jaune guns 30 97 940 07-12-2014, 08:30 PM
Dernier message: Laetitia
  Langue blanche Laetitia 7 11 666 01-26-2014, 12:07 AM
Dernier message: Laetitia
  Quelques questions Nordik 0 16 945 09-13-2013, 07:01 PM
Dernier message: Nordik
  Muguet et huiles essentielles ? Ca7 1 27 995 12-01-2012, 04:50 PM
Dernier message: LolaFleurie

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)