Note de ce sujet :
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Dine =) Une vie bercée par les levures
#1
J’ai 25 ans et depuis plusieurs années, mon état de santé se détériore considérablement. J’ai toujours évalué mes symptômes de manière isolée, j’ai donc consulté un gastrologue pour mes problèmes digestifs, un allergologue pour les rhinites, une gynécologue pour les infections gynéco, un généraliste pour mon état de fatigue mais je n’avais jamais pensé à dresser une liste exhaustive de mes symptômes récurrents.
Ayant repris une année d’étude, j’ai constaté que la prise de thé noir, en blocus, accentuait fortement mes problèmes digestifs. J’en donc tapé une recherche internet dans laquelle je mettais les principaux maux dont je souffrais et sur les 10 premières réponses proposées, je suis tombée sur les candidoses digestives.
A la lecture des différents articles, j’ai trouvé ça intéressant. Une nouvelle piste, ou plutôt, enfin UNE piste sérieuse, qui pourrait TOUT expliquer. J’ai élargi les recherches et suis tombée sur ce forum. En lisant les articles, j’ai eu la certitude d’être atteinte de cette maladie. J’ai donc décidé de m’inscrire à la newsletter. Par contre, j’ai préféré attendre d’avoir la confirmation qu’il s’agit bien des candida albicans avant de m’investir dans le forum.
Le verdict vient de tomber, j’ai bien une candidose. Je fais donc partie de la même galère que vous !

Actuellement, je souffre de pas moins de 40 symptômes les plus divers. Parmi les 3 principaux, on retrouve les ballonnements (je prends 10 cm de ventre sur une journée), un besoin incontrôlé de manger du sucre (on a mis en évidence des hypoglycémies réactionnelles) et une fatigue qui m’épuise (je souffre entre autre d’une carence prononcée en fer et en vitamine B12). A cela s’ajoutent principalement : des problèmes digestifs en tout genre, des gros problèmes de concentration, une intolérance à la chaleur, des difficultés à digérer la pilule contraceptive, des rhinites/sinusites, une grande sensibilité aux odeurs, des renvois caverneux et/ou gaz nauséabonds, des inconforts vaginaux et des névralgies intercostales.

Peu après mon inscription à la newsletter, j’ai reçu le programme de Max qui m’a vraiment beaucoup aidé ! J’ai fait un tableau de score symptôme adapté à mes symptômes et je l’ai rempli environ une semaine avant le régime sans sucre, pendant deux semaines de régime, puis pendant une dizaine de jours après. Et les résultats parlent d’eux-mêmes ! En moins de 10 jours de régime sans sucre, je suis passée d’une moyenne de 32 à 14. Je me sentais mieux d’une manière générale mais j’étais encore fort fatiguée (les carences ne se résorbent pas en si peu de temps). J’ai donc laissé le régime de côté en attendant de trouver un médecin qui pourrait me suivre et j’ai donc remangé normalement, jusqu’à hier.

Dès aujourd’hui, je commence un régime sans sucre (un peu différent de celui proposé ici). J’ai des vitamines à prendre pour refaire les stocks (Vitamine B12, Fer, Sélénium, Coenzyme Q10), un antifongique et un complément alimentaire pour retaper le foie.

J’espère apporter de l’aide à ceux que je peux aider même si je commence seulement dans le domaine. Et puis, trouver des tuyaux et des astuces pour gérer mon régime et mon traitement au mieux !

[Ce message a été écrit le 29/10/14 mais mon profil n’était pas encore activé.]
Répondre
#2
Bonjour Dine,

Mille mercis de ce retour. En effet, il est rare que les personnes qui sont en cours de résolution de candidose fasse un retour positif. Redonne-nous donc des nouvelles dès que tu jugeras que cela en vaut la peine. Et courage, même si tu sembles ne pas en manquer !
Répondre
#3
Non pas du tout ! Je mange de la viande une à deux fois par jour la majorité du temps. J'essaie de manger du poisson une fois par semaine et quelque fois, je me contente d'œufs ou de fromage comme source de protéines.

La carence en fer est quelque chose de récurrent même si, depuis 2012, mon taux frôle les pâquerettes dès que j'arrête les compléments alimentaires. Pour la vitamine B12, j'ignorais souffrir d'un manque mais le stock diminue sans cesse depuis plusieurs années, et ce, malgré mon alimentation équilibrée.

J'ai pensé à un problème d'absorption mais j'ignore si cela peut-être expliqué par la candidose. En attendant, je prends des comprimés de fer et des piqures de vitamines B12. J'espère que ces carences partiront en même temps que les levures...

Voilà déjà une semaine que j’ai commencé mon traitement (complément alimentaire, antifongique et régime adapté). De deux choses l’une… Ou je ne fais pas ça correctement, ou je suis en train de faire une réaction de die-off comme il est question dans certains posts. En tout cas, je me sens bien moins bien qu’avant !

On va voir le positif, si les levures libèrent leurs toxines, c’est signe que je me défends. C’est une passe pas très agréable, qui j’espère, ne sera pas trop longue. Je n’ai déjà pas beaucoup d’appétit depuis que j’ai commencé mon régime, mais là je n’ai même pas faim et j’ai souvent mal au ventre. Je suis encore plus fatiguée qu’avant, mes nuits de 9h ne me suffisent pas, malgré les vitamines. Et j’ai une série de mes symptômes qui reviennent de plus belle : névralgie, faiblesse musculaire, maux de dos, confusion,…
Répondre
#4
Deux semaines se sont écoulées depuis le début de mon traitement et j'ai eu rdv avec mon médecin ce matin.

Devant la recrudescence des symptômes, il est un peu sceptique. Le traitement prescrit est probablement trop choc et je suis sans doute en train de faire une réaction d'Herxheimer. Malgré les vitamines, le régime et les différents médicaments, je me sens vraiment plus mal qu'avant (en témoigne le tableau score symptômes).

Néanmoins, je ressors de la consultation optimiste ! J'ai pu élargir quelque peu mon régime et j'ai une adaptation de mes médicaments pour que je me sente mieux dans les prochains jours Smile
Répondre
#5
Petit débrifing après 6 semaines de traitement et de régime.

La nystatine étant trop dosée au départ, je suis passée à l'extrait de pépin de pamplemousse et un autre complément pour soutenir le foie. Mais sans résultats... Après plusieurs jours, j'ai recommencé à avoir des hypoglycémies terribles et des envies cruelles de sucre.

La semaine passée, je suis retournée chez le médecin pour évaluer la situation. Je suis repassée à la nystatine et prends également de la bromélaine. Les hypoglycémies se calment peu à peu mais je n'ai pas encore d'amélioration significative pour mon état général.

Je crois qu'après tant d'années de colocation avec des levures, il faut être patient ! Les fêtes vont être très spéciales cette année...
Répondre
#6
Voilà 9 semaines que je suis scrupuleusement mon régime et mon traitement sans écart et comme Solene78, je désespère de ne pas voir les choses bouger.

Lors de ma précédente visite chez le médecin, début décembre, il m'a demandé de doser la pregnenolone, une hormone dérivée du cholesterol, nécessaire à la concentration.
J'ai reçu les résultats et le médecin a deviné juste, j'ai bien une carence ! Mauvaise surprise, à la pharmacie, j'ai su que cela me reviendrait à 163€ pour 60 gélules... J'ai donc postposé la prise de ce complément, le temps de trouver un arrangement (sur internet, ces pilules se vendent entre 10 et 50 euros, je ne sais pas ce que le pharmacien veut y ajouter pour qu'elles deviennent si chères Tongue).

Concernant mes autres carences, je suis loin d'en être sortie ! Mes taux en fer (en comprimé) et en vitamine B12 (en piqure dans la fesse) augmentent très lentement. Pour ce qui est du sélénium (j'ai encore le temps, il faut un traitement de plusieurs mois avant de voir une différence) et le coenzyme Q10, je n'ai pas fait les dosages cette fois, je dois faire un nouveau bilan sanguin dans les prochains mois.

Il me faut encore discuter des probiotiques avec le médecin car mon traitement n'en contient actuellement pas et à lire les différents témoignages, il est fort probable que cela soit un handicap à ma guérison (même si ce n'est surement pas le seul).

J'espère que 2015 apportera son lot de bonnes nouvelles pour tous ceux qui sont en galère pour le moment Smile
Répondre
#7
Après 10 semaines de régime prescrit par mon médecin, j'ai décidé de le modifier un peu pour me rapprocher davantage de celui proposé par Max sur le site. Je n'ai toujours pas de changement majeur pour le moment et reste patiente, voire parfois un peu lasse, de ne rien voir bouger.
Je retourne chez le médecin à la fin du mois pour faire l'état de la situation, on verra comment les choses évoluent d'ici là et s'il y a du changement par la suite.
Répondre
#8
Voilà déjà 3 mois que j'ai la confirmation que je souffre de candidose digestive.

Après les fêtes, n'observant pas vraiment d'amélioration, j'ai décidé de modifier mes habitudes alimentaires en supprimant les choses pour lesquelles je ne pouvais plus me passer (malgré qu'elles soient autorisées par mon régime). Depuis deux semaines maintenant, mes scores symptômes ont diminué un peu et tendent à se stabiliser.

Mais voilà que je me décourage petit à petit. De jour en jour, je me rends compte que je continue à manger des choses qu'il faut impérativement que j'arrête. J'ai donc décidé de faire l'acquisition de livres sur le sujet pour approfondir un peu mes connaissances.

Il faut à nouveau que je réajuste mon régime alimentaire, qui comporte effectivement de grosses lacunes. J'ai par ailleurs rendez-vous chez mon médecin cette semaine, j'espère avancer un peu plus vers la voie de la guérison.
Répondre
#9
Je remarque que mon comportement face au sucre évolue petit à petit.

Alors qu'au départ, j'avais un comportement compulsif envers tous les aliments gras et sucrés, je m'en passe plutôt bien et relativement facilement. Avant d'entamer mon régime, je ne m'attardais même plus sur les fruits, pas assez riches en sucres, préférant les gâteaux, biscuits ou le sucre blanc tel quel. Avec mes crises d'hypoglycémie, je pouvais avaler n'importe quoi pour peu que cela me redonne un peu d'énergie. J'étais devenue accroc aux produits sucrés.

Depuis que je fais mon régime, j'ai drastiquement diminué l'apport en sucre. Mais je me raccroche à ce que la diète permet : les fruits. Et lorsque je fais le bilan des sucres que je mange sur ma journée, même s'ils sont nettement inférieurs à la quantité d'avant, ils restent quand même fort élevés. Cela s'explique notamment parce que mon alimentation contient encore des choses que je dois supprimer (gluten, sucres cachés, fruits).

Dans les prochains jours, je vais essayer de diminuer encore cette quantité de sucre ingéré car je plafonne dans l'évolution de mes symptômes. J'en vois par contre d'autres qui apparaissent (urines abondantes alors que je ne bois pas beaucoup), ce qui est un peu frustrant.

Par contre, même si j'ai encore des envies de sucre par moment, dès qu'un aliment est trop sucré, je suis écœurée (chips de légume, chocolat 70%). Et je n'aurais jamais cru pouvoir me déshabituer du sucre à ce point... Ce qui est plutôt une bonne chose =)
Répondre
#10
Nouvelle visite chez le médecin cette semaine et bilan plutôt positif. J'ai bien fait d'élargie mon alimentation à tous les légumes (au départ, je devais limiter les légumes qui fermentent pour ne pas surcharger mon système digestif fragile).

Mes stocks de vitamines mettent beaucoup de temps à remonter... Je dois continuer à prendre du sélénium, des injections de vitamine B12 et un complément pour femme enceinte (riches en vitamines et en fer). A la place de la pregnénolone, je dois prendre un complexe pour stimuler les mitochondries, siège de l'énergie.

Je continue la nystatine pour le volet anti-fongique.

Prochain bilan dans deux mois !
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  levures... Josette 2 8 322 01-21-2013, 11:24 AM
Dernier message: Josette

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)