Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Candidose et Dépréssion
#1
Bonjour,

Je me faisait la remarque l'autre jour quand je vois tous ces gens "bons vivants" manger pizza coca sandwich pattiseries sans avoir aucun des symptomes de la candidose

Je me demandais donc si finalement la candidose ne s'installais pas chez les patients déja diminué, par example par une dépression, même si elle n'est pas sévère mais permanente ou larvée (et donc pas forcement consciente)

Du coup on doit adapter notre régime alimentaire pour qu'elle ne se développe pas trop (la candidose) car que notre corps (systeme immunitaire)
lui ne peux plus la combattre suffisamment (parce qu'il est diminué suite a la dépréssion)

Chez les bons vivants, tout va bien, le système immunitaire est au taquet,
et malgré l abondance de tout ce qui nourrie la candidose , le systeme immunitaire maintient sans probleme le fameux champignon dans des limites raisonnable, et donc aucuns symptomes

Dailleurs les fameux symptomes de la candidose sont ils dus a la candidose, ou bien a la dépression ?

Finalement est ce que la candidose (proliferation des champignons) et ces symptômes (fatigue irritabilité) ne sont pas tout simplement la conséquence de la dépression, et non pas la cause ?

(En fait quand je lis tout les commentaires des gens qui font le régime strict et qui ne voit pas d'amélioration, ca me fait penser a ca)

Ce qui veux donc dire que faire le régime est un moyen d endiguer la candidose, mais traiter la dépression ou l'état dépressif est le vrai moyen de supprimer la candidose
Et dans ce cas bien précis, c'est pas simple, ou est sur du moyen terme
Mais au moins il existe un chemin

Bref, je me posais cette question

Merci pour vos retours pour faire progresser le débat

François
Répondre
#2
Bonjour François,

Je ne peux répondre à la question de savoir si un affaiblissement ou une dépression favoriserait ou non la candidose.

En ce qui concerne la dépression comme conséquence de la candidose, voici ce qu'en dit le Dr Besson, dans son livre "Je me sens mal, mais je ne sais pas pourquoi... ! La candidose chronique, une maladie méconnue":

"Dépression chronique : c'est une aggravation du syndrome de fatigue chronique décrit au premier paragraphe de ce chapitre. Certains signes psychiques deviennent prédominants: inquiétude constante, peurs irraisonnées, pleurs fréquents surtout le matin, sensibilité allant jusqu'aux crises de larmes, perte du sommeil, nervosité accompagnée d'agressivité allant jusqu'à la colère ...

Le candida transforme les sucres en alcool, avec formation d'acétaldéhyde, qui passe alors dans le sang. Ce dernier agit sur la dopamine (neurotransmetteur) et provoque dépression, anxiété, peur, irritabilité, humeur variable, troubles de la mémoire et de la concentration. Dans les cas où les symptômes psychiques sont dominants, le diagnostic de candidose digestive sous-jacente risque de ne jamais être porté. Cette affection latente constitue alors un barrage thérapeutique qui rend tout autre traitement inefficace à long terme. L’utilisation de médicaments chimiques antidépressifs à long terme risquant même d'aggraver la candidose. Les rechutes sont courantes tant que la candidose n'aura pas été traitée.

Si la spasmophilie, que nous avons vue précédemment, semble liée à une carence magnésienne chronique, aggravée par la présence de candidas, la dépression chronique serait liée à l'action neurotoxique de la toxine sécrétée par les candidas albicans: la candidine ou canditoxine.

Cette action particulière expliquerait les nombreux symptômes psychologiques et même psychiques si souvent rencontrés lors des candi doses digestives".
Répondre
#3
Pour moi, la dépression est une conséquence de la maladie mais pas une cause. Avec l'extrait du docteur Besson publié par Julot, cela prend son sens.
Inévitablement, les gens qui ont une candidose (qui ont un système immunitaire affaibli) sont plus faibles, plus fatigués, plus contraints, plus déprimés. Après tout, devoir se priver tout le temps est clairement quelque chose qui pèse sur le moral.

Par contre, imaginer qu'on puisse développer une candidose parce qu'on est déprimé, je ne pense pas que cela puisse être possible Smile
Ceci dit, faire en sorte de se sentir mieux moralement doit être un très bon moyen d'aider à se soigner !
Répondre
#4
Merci pour vos contribution...
Je comprends bien le méchanisme de la candidose qui induit fatigue...

Mais du coup je pose la question a l'envers :

Comment se fait t'il que la majorité des gens (qui mangent des produits rafinés, plein de sucre, du pain, des pates, du coca...) ne soient pas TOUS atteints de candidose, avec les conséquences associés (fatigue...) ?

Re Merci pour vos réponses

François
Répondre
#5
Peut-être tout simplement parce qu'ils n'ont pas laissé la place aux levures : système immunitaire en forme, pas d'antibiothérapies répétées,...
Répondre
#6
(02-18-2015, 11:06 PM)Francois a écrit : Comment se fait t'il que la majorité des gens (qui mangent des produits rafinés, plein de sucre, du pain, des pates, du coca...) ne soient pas TOUS atteints de candidose, avec les conséquences associés (fatigue...) ?

Comment savoir s'ils ont une candidose ou non, puisqu'il semble que la moitié de la population l'a sans le savoir ?
Répondre
#7
(02-19-2015, 08:44 AM)Julot a écrit :
(02-18-2015, 11:06 PM)Francois a écrit : Comment se fait t'il que la majorité des gens (qui mangent des produits rafinés, plein de sucre, du pain, des pates, du coca...) ne soient pas TOUS atteints de candidose, avec les conséquences associés (fatigue...) ?

Comment savoir s'ils ont une candidose ou non, puisqu'il semble que la moitié de la population l'a sans le savoir ?

Ok pour que la moitié de la population ai une candidose sans le savoir
Sauf que la moitié de la population ne présente pas les symptômes des fois assez lourd dont on parle souvent (grosse fatigue, irritabilité...)

(02-18-2015, 11:17 PM)Dine a écrit : Peut-être tout simplement parce qu'ils n'ont pas laissé la place aux levures : système immunitaire en forme, pas d'antibiothérapies répétées,...

Personnellement je ne suis pas dans le cas d'antibiothérapies répétées
Par contre je me sent bien dans le cas "système immunitaire en mé-forme" (dépression légère mais permanente)

Cest la ou ca ressemble au cercle vicieux
Dépression légère mais permanente > système immunitaire en mé-forme > Candidose > Agravation de la dépression légère mais permanente > Agravation système immunitaire en mé-forme > Agravation Candidose...

Sinon a part les antibiotiques et les états dépressifs,
Quels paramètres pourrais faire que pour deux individus qui se nourrissent mal mais de la même façon (sucre, pain...) l'un attrape la candidose (et tous les symptômes qui vont avec fatigue irritabilité) et l'autre pas ?
Répondre
#8
Je te conseillerais de lire l'article de max https://candida-albicans.fr/la-candidose...e-vicieux/
Tu y trouveras peut-être des éléments à apporter à tes questions.

Dans tous les cas, il faut garder en tête que la candidose est quelque chose de très complexe et de très peu étudié scientifiquement à ce jour. Il faut également ne pas oublier que même si deux êtres humains se ressemblent énormément de l'extérieur, il y a d'énormes différences au sein de chacun : c'est le domaine de la génétique.

On n'est donc pas tous égaux face à la maladie, de la même manière que certains sont plus sensibles à certaines maladies que d'autres.

Par exemple, tu peux imaginer que deux ados de 16 ans tous les deux sortent en maillot de bain courir dehors par -5° pour un pari. 3 jours plus tard, un des gaillards a une grippe terrible, l'autre pas.
Et pourtant, on ne l'explique pas, c'est comme ça.

La candidose, c'est pareil ! Et ce n'est pas uniquement une question d'alimentation... En espérant que cela ait un peu contribué à éclairer ta lanterne Smile
Répondre
#9
(02-19-2015, 07:53 PM)Dine a écrit : Je te conseillerais de lire l'article de max https://candida-albicans.fr/la-candidose...e-vicieux/
Tu y trouveras peut-être des éléments à apporter à tes questions.

Dans tous les cas, il faut garder en tête que la candidose est quelque chose de très complexe et de très peu étudié scientifiquement à ce jour. Il faut également ne pas oublier que même si deux êtres humains se ressemblent énormément de l'extérieur, il y a d'énormes différences au sein de chacun : c'est le domaine de la génétique.

On n'est donc pas tous égaux face à la maladie, de la même manière que certains sont plus sensibles à certaines maladies que d'autres.

Par exemple, tu peux imaginer que deux ados de 16 ans tous les deux sortent en maillot de bain courir dehors par -5° pour un pari. 3 jours plus tard, un des gaillards a une grippe terrible, l'autre pas.
Et pourtant, on ne l'explique pas, c'est comme ça.

La candidose, c'est pareil ! Et ce n'est pas uniquement une question d'alimentation... En espérant que cela ait un peu contribué à éclairer ta lanterne Smile

Merci !
Cest pas simple notre sujet !
Répondre
#10
pour moi , je suis tres anxieux a cause de douleurs causé par les candida , et l'inverse n'est pas juste . le faite de me voir fatigué me rend triste voila .
En route vers la guérison...
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Déplacé] Je tombe en dépression akm 5 6 070 09-02-2015, 04:26 PM
Dernier message: CHARLOTTE

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)